F. Barbier et D. Sommer : des renforts de police pour Montbéliard

Frédéric Barbier, Député de la 4ème Circonscription du Doubs, et Denis Sommer, Député de la 3ème Circonscription du Doubs, s’expriment :

Suite à notre demande (notre info du 24/11/2020 et notre info du 25/11/2020), nous avons été reçus, ce jeudi 3 décembre 2020, au Ministère de l’Intérieur, par le Conseiller Spécial sécurité du Ministre Gérald Darmanin. Nous étions accompagnés de Madame Marie-Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, de Monsieur le Sénateur Jean-François Longeot et de Madame la Sénatrice Annick Jacquemet. Après une présentation de la situation relative à la sécurité dans le Pays de Montbéliard, ainsi qu’un rappel des incidents survenus dans le secteur de la Petite Hollande le dimanche 22 novembre 2020 (notre info du 22/11/2020), nous avons engagé une discussion sérieuse en matière de sécurité publique et d’organisation de nos services de police. Il nous a été confirmé que l’enquête avance bien, et qu’elle a déjà donné lieu à des interpellations (notre info du 02/12/2020).

La question des effectifs a bien sûr été largement débattue et 3 décisions ont d’ores et déjà été prises : augmentation de 8 effectifs permanents à compter du mois de mars 2021 ; création d’une unité de police aguerrie dédiée aux problèmes des quartiers pour exercer toute action de contrôle, surveillance et investigation ; une réflexion sera engagée sur l’organisation et la présence des forces mobiles à l’échelon départemental.

Et conformément à notre requête, le Ministère de l’Intérieur organisera une conférence de sécurité en présence des élus concernés et des responsables des services de sécurité, sous la présidence des préfets du Doubs et du Territoire de Belfort. L’objectif de cette conférence sera d’étudier et de proposer des dispositifs d’interventions plus réactifs, à l’échelon du Pôle Métropolitain. Une réunion de suivi de ces premières actions est dès à présent programmée au tout début du mois d’avril avec le Ministère de l’Intérieur pour refaire un point sur l’évolution de la situation et mettre en œuvre de nouvelles actions correctives si le besoin devait s’en faire sentir“.