Port obligatoire de la ceinture de sécurité dans les transports en commun

(photo d'illustration)

Boucler sa ceinture de sécurité, un geste qui sauve des vies !” rappelle la Gendarmerie du Doubs. Obligatoire depuis le 1er septembre 2015 dans les transports en commun de personnes, elle s’applique à tous les conducteurs et passagers d’un autocar, adultes et enfants, dès lors que les sièges qu’ils occupent en sont équipés. L’usage de cet accessoire s’est massivement imposé à tous comme une évidence pour la sécurité de tous. Pourtant, ce simple geste réflexe, que l’on croyait définitivement acquis, ne l’est pas pour l’ensemble des usagers de la route.

La Gendarmerie du Doubs tient à rappeler aux parents d’élèves leur responsabilité et l’absolue nécessité de faire passer le message du port de la ceinture de sécurité à leurs enfants, notamment dans les bus scolaires. En effet, dans les accidents de circulation impliquant des véhicules de transport en commun de personnes, la plupart des traumatismes corporels graves sont consécutifs à l’éjection des occupants hors du véhicule ou à leur projection à l’intérieur de ce dernier. La ceinture de sécurité permet de maintenir le corps solidaire du siège. En cas de choc, la ceinture reste une chance de rester conscient pour sortir du moyen de transport. Aussi, un passager non attaché peut être propulsé contre le siège avant. Il met non seulement sa vie en danger, mais aussi celle des passagers devant lui.

Dans ce cadre, en plus des opérations quotidiennes de sensibilisation et prévention de sécurité routière, des contrôles du respect du port de la ceinture de sécurité seront menées régulièrement, particulièrement à la prise en charge des enfants devant les établissement scolaires. Cette démarche constitue la dernière étape avant la verbalisation : 135 €, à 90 € si payé dans les 45 jours. “Parents, ensembles, renforçons la sécurité routière du transport scolaire grâce à la ceinture de sécurité !“, appelle la Gendarmerie du Doubs.

(source Facebook Gendarmerie du Doubs)