Le Conservatoire du Pays de Montbéliard dans l’ancienne clinique ?

C’est le grand débat du moment entre la Ville de Montbéliard et Pays de Montbéliard Agglomération : le projet PMA de transfert du Conservatoire du Pays de Montbéliard, actuellement au Château des Ducs de Würtemberg en centre-ville de Montbéliard, vers l’ancienne Clinique de Montbéliard aux Portes du Jura, près de la Petite-Hollande. Après que les commerçants du centre-ville de Montbéliard aient faire part de leur profonde inquiétude pour le devenir du centre-ville au cas où le conservatoire serait transféré aux Portes du Jura (notre info du 21/11/2017), la Ville de Montbéliard, par son Conseil municipal, a écrit au Président de PMA, Charles Demouge, pour s’opposer à cette idée (notre info du 23/11/2017).

D’autres acteurs de Montbéliard se sont exprimés sur le sujet, notamment Jacques Clos, ancien directeur du Conservatoire : « C’est avec consternation que j’apprends les hypothèses concernant l’implantation d’un nouveau conservatoire dans les locaux de l’ancien hôpital. C’est une hérésie à plus d’un titre. On définit d’abord un projet réfléchi pour un lieu qui doit durer des décennies, et l’on adapte le lieu, sa construction en fonction de cela. Enfin, de tels locaux ne sont absolument pas adaptés pour de simples raisons acoustiques. En effet généralement construites sur des dalles de béton séparant les étages, il n’y a aucune possibilité d’agir sur l’isolation acoustique, la transmission sonore se faisant par la dalle de béton support de toutes les salles. Bien d’autres problèmes encore qui devraient être repensés à la mesure de la taille de la nouvelle dimension de l’agglomération. On a construit des parkings qui ne servent à rien où devait se situer le nouveau conservatoire (NDLR : parking des Blancheries), après avoir rêvé d’une cité de la musique sur l’Acropole. Je constate que les atermoiements quant à ce projet, dont la difficulté se place entre la ville et l’agglomération, rend ridicule et consternant la situation de Montbéliard par rapport à Belfort et Besançon, avec un nombre plus important d’élèves et d’enseignants ».

Vendredi 24 novembre 2017, Charles Demouge, Président de Pays de Montbéliard Agglomération, a convoqué la presse pour expliquer le projet qui est, à première vue, très avancé puisque les chiffrages sont établis : 4 millions d’Euros pour le rachat du bâtiment de 10 000 m² par PMA. 7 millions d’Euros de travaux, soit 11 millions d’Euros d’investissements. Soit moins cher que le projet de construction aux Blancheries évalué à 15 millions.

Mais, le projet du nouveau Conservatoire aux Blancheries était tablé sur 5 300 m². Les 10 000 disponibles seraient donc surdimensionnés ? L’idée de PMA serait donc de partager les locaux : 5 000 m² pour le Conservatoire et 5 000 m² pour la future clinique Noalys, pourtant prévue, avec permis de construire déposé et accordé, près de l’Axone de Montbéliard (notre info du 22/08/2017).

Un Conseil de communauté de Pays de Montbéliard aura lieu ce lundi 27 novembre 2017 mais dont le sujet ne figure pas à l’ordre du jour (notre info du 27/11/2017). Un nouveau conseil exceptionnel aura lieu jeudi 30 novembre 2017, exclusivement consacré au sujet, où les 112 conseillers communautaires des 72 communes de l’agglomération devront voter : “pour” ou “contre” l’achat de l’ancienne Clinique de Montbéliard par Pays de Montbéliard Agglomération.