Montbéliard contre le projet de PMA de délocaliser le Conservatoire du Musique

Le sujet a été rendu public par l’intervention de commerçants du centre-ville de Montbéliard lors du dernier Conseil municipal de ce lundi 20 novembre 2017 (notre info du 21/11/2017) : le Conservatoire du Musique du Pays de Montbéliard, actuellement installé au Château des Ducs de Würtemberg de Montbéliard, pourrait être délocaliser dans l’ancienne Clinique de Montbéliard dans le quartier des Portes du Jura sur la hauteurs de Montbéliard, hors centre-ville. Lors du Conseil municipal de lundi, Marie-Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, avait répondu instantanément aux commerçants, avec l’appui des Conseillers municipaux de majorité et d’opposition, qu’elle allait alerter le Président de Pays de Montbéliard Agglomération, structure gérant le conservatoire, sur l’inquiétude des commerçants du centre-ville de Montbéliard. Voici le courrier adressé :

Chacun connaît aujourd’hui les difficultés du centre ville des villes moyennes. Montbeliard n’échappe malheureusement pas à la règle, c’est la raison pour laquelle j’ai engagé depuis plusieurs mois avec l’équipe municipale, commerçants, bailleurs publics, propriétaires privés… étude et plan de redynamisation du centre ville de Montbéliard. Outre les actions à venir et déjà mises en œuvre -embauche d’un manager de centre ville, soutien aux actions de l’association dès commerçants, recherche de nouvelles enseignes, plan lumière …- figure en premier lieu le maintien en centre ville, des fonctions administratives, commerciales et culturelles de la commune. Ces fonctions importantes assurent à la fois un flux et des passages réguliers de clients, consommateurs, usagers qui participent à la vitalité du centre ville et donc à son attractivité.

“La question de la reconstruction d’un nouveau conservatoire ne se pose pas, il faut reconstruire”

Tout le monde déplore aujourd’hui le départ de l’hôpital et l’éloignement de la nouvelle Sous-Préfecture, départs qui ont rudement touché les commerçants et la ville. Le projet de PMA d’implantation du conservatoire dans le bâtiment de l’ancienne clinique des Portes du Jura porterait un coup dur supplémentaire au dynamisme de la ville en réduisant à néant les efforts de ces derniers mois. En 30 ans, le centre ville a vu partir la sécurité sociale et la caisse d’allocations familiales, le tribunal, la caserne, et dernièrement l’hôpital et la sous-préfecture. La question de la reconstruction d’un nouveau conservatoire ne se pose pas, il faut reconstruire. Ce projet de 5000 m² initialement prévu aux Blancheries était d’ailleurs un engagement de campagne de tous les candidats, toutes sensibilités politiques confondues, aux municipales de 2014.

“Je m’engage financièrement à faire prendre en compte le surcoût de l’étude par le budget de la ville de Montbéliard”

Je comprends parfaitement les préoccupations financières de PMA, mais le développement d’un territoire ne peut s’arrêter à cette seule dimension. Doit être pris en compte l’intérêt des élèves et de leur famille, des enseignants, des répercussions sur l’activité économique… C’est la raison pour laquelle le conseil municipal de ce lundi a, à ma demande, décidé d’adresser un courrier au président de PMA afin de mettre en place un groupe de travail composé d’élus (majorité et opposition ) de la ville et de l’agglomération, pour approfondir l’étude rapide et sommaire faite à ce jour, basé sur la proposition actuelle de PMA. La conclusion de cette nouvelle étude approfondie pourra peut-être amener à un surcoût par rapport à la proposition actuelle, surcoût que par équité et pour rassurer les autres communes de PMA, je m’engage financièrement à faire prendre en compte par le budget de la ville de Montbéliard. C’est d’ailleurs le défi que le Président de PMA m’avait lancé le 27 septembre 2017, jour du séminaire sur le conservatoire. Certes il faut un peu plus de temps pour mener à bien cette étude comparative approfondie, mais ce noble sujet le mérite bien ! Nous l’ attendons depuis 30 ans, nous ne sommes pas à quelques semaines près pour prendre la meilleure des décisions, dans le sens de l’intérêt général.

Marie-Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard“.