Conservatoire de Montbéliard : Louis Souvet s’exprime “halte au feu !”

Louis Souvet, ancien Maire de Montbéliard, ancien Sénateur du Doubs

Louis Souvet, ancien Maire d’Exincourt, ancien Maire de Montbéliard, ancien Président de l’agglomération du Pays de Montbéliard (aujourd’hui Pays de Montbéliard Agglomération), s’exprime sur le débat du Conservatoire du Pays de Montbéliard (notre info du 27/11/2017) :

Halte au feu ! Maire d’Exincourt puis de Montbéliard pendant 43 ans, j’ai assuré pendant 19 ans la responsabilité de président de la structure intercommunale baptisée PMA. Je ne suis jamais intervenu dans le débat public, laissant aux élus qui m’ont succédé la responsabilité de leur libre choix. Hélas, on a pu mesurer la pertinence de leurs priorités… Le silence que je me suis imposé ne sous entend pas que je me suis désintéressé des questions en cours.

La presse du 25 novembre révèle une crispation regrettable autour du devenir de la clinique des Portes du Jura et de l’implantation du Conservatoire de musique de Montbéliard (NDLR notre info du 23/11/2017). Je suis franchement peiné de prendre connaissance de l’attitude cassante et méprisante de l’actuel Président de PMA. J’ai l’habitude d’appeler un chat un chat. Je n’ignore pas que la vente de la clinique est soutenue par des personnes influentes qui ont cru réaliser un investissement juteux. Il me semble que la prudence en la matière s’impose donc pour le Président actuel. Il semble ignorer que l’assemblée est constituée de représentants de 72 communes et je suis franchement peiné qu’il s’affranchisse de la volonté des élus de la ville centre. Le président de PMA veut il imposer sa position aux élus de Montbéliard ?

J’ai toujours agi pour respecter, autant que faire se peut, la volonté du conseil de la commune, le Maire de Fesches-le-Chatel devrait s’en souvenir. J’ai lu avec intérêt la position de l’ancien Directeur du Conservatoire, Jacques Clos (NDLR : reprise dans notre info du 27/11/2017). C’est un spécialiste reconnu, qui donne un avis technique à la question que je me posais : peut on faire d’une clinique un conservatoire de musique ?

La volonté des élus montbéliardais est la conservation des activités commerciales en centre-ville. La fréquentation de l’établissement culturel participe largement à l’animation commerciale qui a beaucoup baissé avec la perte de la Sous-Préfecture, de l’hôpital… Imposer un choix sans tenir compte de ceux exprimés par les élus en charge de la ville centre relève d’une forme de management dépassé et c’est parce que cette méthode est vouée à l’échec que je souhaite une concertation et des contacts en accord, sur la base d’une compréhension mutuelle. Et d’une réussite profitable à tous ! A l’approche de Noël, il n’est pas interdit d’espérer… en la sagesse des orientations“.