Eric Lançon : la santé dans le Nord-Franche-Comté, état critique

Eric Lançon, Conseiller Régional Bourgogne-Franche-Comté, Conseiller communautaire à Pays de Montbéliard Agglomération, Conseiller municipal d'opposition de Montbéliard (photo Eric Lançon)

Eric Lançon, candidat à l’Election municipale 2020 à Montbéliard, Conseiller Régional Bourgogne-Franche-Comté, Conseiller communautaire à Pays de Montbéliard Agglomération, Conseiller municipal d’opposition de Montbéliard, s’exprime sur la santé dans le Nord-Franche-Comté :

Après les urgences en grève depuis plus de 80 jours, c’est l’intersyndicale qui appelle à la grève jeudi 26 septembre 2019 l’ensemble des services de l’Hôpital Nord Franche Comté (notre info du 26/09/2019). Cette décision inédite témoigne des difficultés et des problèmes que rencontrent les personnels de santé pour assurer au mieux le service public. Je soutiens cette action unitaire et demande aux parlementaires du Nord-Franche-Comté de relayer les problèmes auprès de Mme La Ministre pour qu’une issue soit trouvée et qu’une amélioration concrète des conditions de travail à l’Hôpital devienne effective. Ce constat des soignants mettant en avant des difficultés à exercer leur travail dans de bonnes conditions vient s’ajouter à une situation critique de la santé sur le Pays de Montbéliard. Lors du dernier Conseil d’Agglomération, le groupe santé a établi un point d’avancement de ses travaux et relève dans son introduction “…force est de constater que notre territoire s’appauvrit globalement en matière d’équipements et de ressources liés à la santé”. Le nombre de médecins généralistes et spécialistes reste insuffisant et loin des moyennes nationales. Pourtant, de nombreuses collectivités s’investissent pour maintenir une offre de soins. Des communes ont construit des maisons médicales, d’autres sont en projet, une commune s’engage dans une aide financière pour accompagner un étudiant en médecine. PMA investit également dans l’établissement de soins de suite. La Région Bourgogne-Franche-Comté a attribué une subvention de 7, 5 millions d’Euros dans le nouvel institut de Formation aux Métiers de la Santé du Nord Franche Comté situé à Montbéliard. Les initiatives nombreuses ne suffisent plus à combler le retard de notre territoire. Comme exprimé lors du dernier conseil d’agglomération, je réitère la demande partagée par 84% des français (*) d’une “obligation pour les médecins de s’implanter dans certains territoires lors de leurs premières années d’exercice pour les répartir plus équitablement”.
Le mécontentement des soignants doit être entendu. L’inquiétude des populations sur la question de la santé est forte. Les collectivités locales s’emploient à maintenir à flot une offre de santé suffisante. L’état doit être au rendez-vous.
(*) La Fédération hospitalière de France (FHF) a révélé le 13 mars 2019 un sondage Ipsos mené en ligne auprès de 5.809 Français répartis dans tout le pays entre le 27 février et le 1er mars 2019“.