Matthieu Bloch : non à l’implantation de 3 éoliennes à Colombier-Fontaine

Matthieu Bloch (photo Christine Biau)

Matthieu Bloch, candidat aux Elections Municipales 2020 à Colombier-Fontaine, s’exprime sur le projet d’implantation de 3 éoliennes à Colombier-Fontaine :

Dans le cadre de l’enquête publique en cours, les futurs candidats de la liste “Ensemble pour Colombier-Fontaine” remettront aux commissaires enquêteurs le 20 septembre prochain leurs remarques concernant nos sérieux doutes sur l’impact de ce projet sur l’alimentation en eau potable de Colombier-Fontaine. En effet, les éoliennes E1 et E2 seraient implantées sur la zone de captage étendue de la source de la Douve qui alimente en eau potable 80% de notre commune et le rapport de l’hydrogéologue mandaté par l’ARS ne nous rassure pas totalement puisque même s’il rend un avis favorable, il émet aussi de sévères réserves. Les tests effectués avec du colorant pour simuler une pollution laissent apparaître un risque majeur en cas de fuite d’hydrocarbure sur ce secteur karstique où les liquides s’infiltrent rapidement dans les sols et où l’eau souterraine présente un débit très important. Dès lors, une fuite sur ce secteur lors des phases d’installation ou de maintenance (présence d’engins mécaniques) ou d’exploitation (fuite de rotor) engendrerait une pollution que l’on ne pourrait pas maîtriser, privant les Cros d’eau potable pour une longue période. Nous tenons à rappeler que la distribution en eau est devenue un enjeu majeur et que le principe de précaution doit s’appliquer encore d’avantage sur ce secteur sensible. Par ailleurs, nous tenons à préciser que nous prônons une écologie pragmatique et non idéologique. Dès lors, nous nous interrogeons sur la politique mise en place par les pouvoirs publics en matière d’éolien. Alors qu’il est d’une urgence absolue de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, nous ne comprenons pas bien l’enjeu écologique d’un investissement massif dans l’éolien puisque la France grâce à ses centrales hydro-électriques et nucléaires est déjà championne du monde de l’électricité décarbonnée. Nous investissons donc dans un secteur où nous n’avons pas de besoins urgents au détriment de secteurs plus polluants, comme le logement et le transport. Rappelons que nos voisins allemands qui ont développés massivement leurs parcs éoliens ont considérablement augmenté leurs émissions de gaz à effet de serre du fait des réouvertures de centrales thermiques rendues nécessaires pour pallier les insuffisances d’une énergie éolienne alternative. Enfin, le facteur économique doit également être pris en compte puisque si l’éolien subventionne nos petites communes (assez faiblement eu égard aux gains des exploitants- promoteurs privés), le contribuable consommateur verra ses factures augmenter massivement, l’électricité par éolienne, beaucoup trop privatisée, étant beaucoup plus onéreuse que l’électricité nucléaire et/ou hydroélectrique qui appartiennent encore à la sphère publique dans notre pays. Pour toutes ces raisons, notre liste est opposée en l’état au projet éolien “3 cantons”“.