Le Groupe PSA n’investira pas dans le FC Sochaux-Montbéliard pour “sauver le club”

(photo ToutMontbeliard.com)

Carlos Tavares, Président du Groupe PSA, répond à Louis Souvet et Jean-Claude Plessis sur le FC Sochaux-Montbéliard concernant leur lettre ouverte du 24 juin 2019 (notre info du 25/06/2019) leur demandant d’intervenir pour sauver le club :

Vous avez bien voulu attirer mon attention ainsi que celle de la famille Peugeot et des membres du Conseil de Surveillance du Groupe PSA sur la situation difficile que traverse le FC Sochaux-Montbéliard, et estimez que notre Groupe devrait dans ces circonstances lui porter secours. Comme vous le rappelez dans votre courrier, le Groupe a dû faire le choix il y a maintenant quatre années de vendre les intérêts qu’il détenait dans le FCSM, décision que vous précisez respecter ce dont je vous remercie. Le groupe PSA a consacré tous ses efforts à son redressement économique et est aujourd’hui engagé dans une transformation sans équivalent dans sa longue histoire, visant à être conforme aux objectifs d’émission de C02 particulièrement ambitieux décidés au nom de la transition énergétique par les autorités européennes et les Etats membres. Nous sommes ainsi confrontés à l’impérieuse nécessité de développer, à marche forcée, de nouvelles chaines de traction permettant le développement et la fabrication de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables, en plus de notre gamme thermique qui fait elle-même l’objet de transformations significatives visant à être compatibles d’émission qui imposent des évolutions quasi-annuelles.

Dans ces circonstances particulièrement exigeantes et dans un contexte concurrentiel exacerbé, le management du Groupe doit consacrer l’intégralité de ses efforts et de son temps à l’entreprise, la focalisation la plus grande étant nécessaire pour surmonter les nombreux obstacles sur notre route. Vous noterez d’ailleurs qu’il n’existe pas au sein de l’équipe de direction du Groupe de personne ayant une expérience du monde du football, alors même que dans la situation que vous décrivez le FCSM a particulièrement besoin d’une équipe de dirigeants expérimentés et aguerris, issus du monde du football.

Dans ces conditions, les moyens de notre entreprise sont concentrés sur le financement des développements indispensables à son avenir. Nous venons ainsi d’engager, avec le soutien de la région Bourgogne-Franche-Comté et de Pays de Montbéliard Agglomération, un plan d’investissement de 200 millions d’Euros qui va permettre au site de Sochaux d’accéder à une compétitivité porteuse d’avenir pour ses collaborateurs. C’est de cette façon que le Groupe, premier employeur de la région, peut manifester le plus utilement son attachement au Pays de Montbéliard, attachement réel, et comme vous le soulignez ancien. Nos investissements commerciaux, tout comme les investissements industriels et de R&D, répondent à des critères de rentabilité particulièrement sélectifs, et ne peuvent être engagés qu’à l’issue d’études de rentabilité exigeantes. Comme vous le comprendrez bien, la responsabilité fiduciaire des dirigeants du Groupe serait d’ailleurs engagée s’il en était autrement.

Pour ces raisons, vous comprendrez que nous ne pourrons donner suite à vos sollicitations. Il semble en tout état de cause que l’histoire prestigieuse du FCSM, que vous rappelez, doit être en mesure d’attirer les fonds nécessaires à sa relance, l’actualité montrant régulièrement que des capitaux significatifs sont prêts à s’investir dans le football dès lors qu’ils s’accompagnent de la nomination d’équipes dirigeantes ambitieuses et expérimentées au service d’ambitions sportives. Car dans le sport, comme dans le monde de l’entreprise, seule la performance est porteuse de pérennité. Nous serons les premiers à nous réjouir de voir le FCSM surmonter ses difficultés actuelles autour d’un projet sportif fédérateur“.