Christine Besançon : “le Sénateur et ses « doubles bureaux » à Audincourt”

(photo Christine Besançon)

Christine Besançon, Conseillère municipale d’Audincourt et Conseillère communautaire à Pays de Montbéliard Agglomération, s’exprime sur les “doubles bureaux” du Sénateur à Audincourt :

Pourquoi autant d’opacité entoure l’utilisation de deux bureaux de la Ville d’Audincourt par le Sénateur et son assistante parlementaire ? C’est la question que je me pose, après avoir demandé des précisions aux services municipaux et au vu des différents éléments que j’ai pu jusqu’ici recueillir. Car depuis 2008, le Sénateur occupe des mètres carrés au sein de la Mairie pour son activité au Sénat. Jusqu’ici rien d’anormal. Mais qu’il me soit aujourd’hui permis de poser un certain nombre de questions :

Pourquoi, alors qu’une délibération datant de 2008 prévoit une durée d’une année, avec soumission au vote à l’issue de chaque exercice pour reconduction, n’ai-je jamais vu ces fameuses délibérations passer en Conseil municipal ?

Pourquoi recourir à une « occupation précaire du domaine public », alors que nous sommes manifestement ici en présence d’un cas de location-bail ?

Pourquoi n’obtient-on pas la liste détaillée des « charges » inhérentes à l’utilisation de ces bureaux : cela comprend-il l’électricité, le matériel informatique, la ligne téléphonique, les consommables, etc. ?

Pourquoi, alors qu’il est d’usage de le faire dans le cas d’un bail, n’indique-t-on pas la somme du loyer pour l’occupation des mètres carrés, et la somme correspondant aux charges ?

Pourquoi la convention établit-elle le même loyer pour les deux bureaux, qui sont manifestement de surfaces différentes ? Je rappelle au passage que le Sénateur occupe l’ancien bureau du Directeur Général des Services, ce qui contribue car d’aucun n’est dupe à renforcer l’idée d’un ancien maire toujours aux manettes.

Quand les choses se passent en catimini, il est bien légitime de se poser des questions. Les permanences parlementaires du Sénateur regorgent décidément bien de mystères !“.