Les pollens d’ambroisie sous surveillance

(photo d'illustration)

Véritable problème de santé publique, mais également au niveau agricole, l’ambroisie fait l’objet d’une surveillance accrue dans la région. Après 6 éditions (2008, 2012, 2015, 2016, 2017 et 2018), la campagne de surveillance spécifique des pollens de cette plante est reconduite en 2019 dans la région. Cette opération est menée par Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS, financeur), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) et les réseaux d’allergologues de la région (RAFT et ANAFORCAL).

L’ambroisie est une plante hautement allergisante : 5 grains de pollen par mètre cube d’air suffisent pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles (rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma…).

8 capteurs sont impliqués dans cette surveillance en région BFC : Montbéliard, Besançon, Dole, Bletterans, Mâcon, Dijon, Chalon et Nevers. Les prélèvements démarrent ce mardi 30 juillet 2019 matin et le premier bulletin d’information relatif aux pollens d’ambroisie devrait être diffusé le vendredi 9 août 2019. Il est possible de le recevoir chaque semaine durant la campagne, directement par mail en s’abonnant via le site www.atmo-bfc.org rubrique “Abonnements”. Cette étude prendra fin lorsque la pollinisation de la plante sera terminée, aux alentours de début octobre 2019.

Cette campagne de surveillance spécifique à l’ambroisie comporte plusieurs objectifs : évaluer l’exposition aux pollens d’’ambroisie en région Bourgogne-Franche-Comté ; estimer l’origine géographique des pollens captés ; suivre l’évolution des taux au fil des ans.

infos > www.atmo-bfc.org