Nouvelle Charte Erasmus+ : l’Université de Franche-Comté obtient 100/100

(photo univ-fcomte.fr)

L’Université de Franche-Comté se réjouit de l’obtention de la nouvelle Charte Erasmus+ pour la période 2021-2027 et se distingue avec la note maximale de 100/100. La Commission européenne reconnaît la démarche qualité et les engagements de l’université envers les principes de ce programme emblématique.

A l’aube de ses 600 ans, l’université de Franche-Comté vient d’être reconnue par la nouvelle Charte Erasmus+ pour la richesse de son programme d’internationalisation en obtenant la note maximale. Grâce à l’appui de sa direction des Relations Internationales et de la Francophonie, l’Université de Franche-Comté se positionne ainsi en exemple et place au cœur de ses préoccupations les missions suivantes : encourager la mobilité des étudiants et du personnel à des fins d’apprentissage ; développer et renforcer l’internationalisation des formations et la coopération entre les établissements avec le concours d’appels à projets ; accroître l’attractivité et le rayonnement de l’université dans l’Europe et le monde ; diffuser la culture de l’international auprès de la communauté universitaire.

Nous nous réjouissons de la note maximale décernée à notre nouvelle Charte Erasmus+. Notre vision 2021-2027 se démarque par son ambition au service de la stratégie d’internationalisation de notre établissement“, déclare Macha Woronoff, Présidente de l’Université de Franche-Comté. Grâce à l’excellence de ses formations, de ses double-diplômes et de ses masters enseignés en anglais, l’Université Franche-Comté compte plus de 220 établissements partenaires européens et n’attire pas moins de 11% d’internationaux sur les 25 000 étudiants qu’elle forme chaque année.

Depuis 2006, le programme Erasmus+ a permis à près de 4 440 étudiants, toutes disciplines confondues, de bénéficier d’une mobilité en partance ou à destination de la Franche-Comté. La nouvelle Charte Erasmus+ permettra à l’Université de Franche-Comté de poursuivre et de renforcer durablement sa participation aux différentes opportunités offertes par Erasmus+ et de co-construire l’espace européen de l’enseignement supérieur, pour les 7 prochaines années.

(source Université de Franche-Comté)