Eric Lançon : abstention sur le projet de maison médicale au Pied des Gouttes de Montbéliard

Eric Lançon (photo Eric Lançon)

Eric Lançon, Conseiller municipal de Montbéliard d’opposition groupe “Montbéliard en commun, Ecologique et Solidaire”, communique suite au Conseil municipal de Montbéliard du lundi 2 novembre 2020 (notre info du 02/11/2020) :

Un conseil municipal à huis clos a eu lieu ce lundi soir. Parmi les 26 rapports présentés, nous nous sommes abstenus sur le projet de la maison médicale qui devrait accueillir généralistes et spécialistes. Une cession de terrain, en face de la Fromagerie du Pied d’Egouttes, pour la construction d’une maison médicale au prix de vente de 150 000 €, loin des 265 000 € fixés par France Domaine, a été acté. Nous avons avancé les arguments suivants pour remettre en cause ce projet.

Augmentation du déséquilibre médical dans notre ville, il ne reste qu’un seul médecin généraliste pour le quartier Chiffogne/Citadelle/ Mont-Chevis soit près de 10 000 habitants et à l’inverse le quartier de la Petite-Hollande va compter près de 20 généralistes. Alors que Madame le Maire affirme défendre le commerce de proximité du centre ville, elle favorise l’installation d’un pole médical a proximité des grandes surfaces très éloignées du centre ville. Mme Le Maire a bien donné 1 million d’Euros à PMA pour que le Conservatoire soit érigé au centre-ville. Pourquoi ne pas avoir été mobilisé pour défendre un projet similaire au centre-ville ? Comble de l’ironie, en fin de conseil, nous avons adopté une motion sur la protection du commerce de proximité.

La crise sanitaire met en lumière le manque d’investissement dans le service public de la santé. Une régulation et une volonté d’investissement des collectivités sont nécessaires pour endiguer cette lente érosion du service public. Déroulé le tapis rouge pour cet investissement privé ne va pas dans ce sens. Le groupe santé de PMA, composé d’élus et de professionnels de la santé, n’a pas été consulté. L’emprise de ce bâtiment, 8 539 m², va encore augmenter urbanisation de ce secteur. Aucune précision sur l’ampleur de ce projet en terme de nombre de professionnels. Beaucoup de questions sans réponses“.