France Insoumise : “la gouvernance de Pays de Montbéliard Agglomération”

La France Insoumise du Pays de Montbéliard s’exprime sur la gouvernance de Pays de Montbéliard Agglomération :

La France Insoumise s’était exprimée sur la campagne pour la présidence de PMA (notre info du 13/07/2020), dénonçant l’abstention exceptionnelle aux élections municipales, le mode de scrutin et des programmes des quatre candidats quasi semblables et peu en adéquation avec la crise sociale que vit notre pays depuis 2019.

Marie-Noëlle Biguinet ayant jeté l’éponge, il restait en lice trois candidats : Martial Bourquin, Charles Demougeet Nicolas Pacquot. Le 11 juillet 2020, lors de l’élection du président et des vice-présidents de PMA, au deuxième tour de scrutin, le jeu des alliances a vu les votants pour Martial Bourquin se reporter sur la candidature de Charles Demouge afin d’éliminer Nicolas Pacquot et obtenir cinq vice-présidences ! Quelle belle leçon de cuisine électorale !

Cela fait bientôt deux ans que le peuple français crie sa défiance envers les institutions qui érigent une barrière entre les élus et lui. Pays de Montbéliard Agglomération a donc une nouvelle gouvernance qui met en place une quarantaine de compétences touchant le quotidien des quelques 142 000 habitants de 72 communes: transports, collecte des déchets, culture, gestion de l’eau, développement économique….

La France Insoumise réclame plus d’information et de transparence auprès des habitants quant aux décisions prises en conseil d’agglomération. Dans son programme “l’Avenir en commun”, la France Insoumise réclame le non-cumul des mandats de maire et de président ou vice-président d’une EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunal) et défend la commune comme échelon démocratique essentiel. La France Insoumise revendique aussi l’application du RIC, référendum pour proposer ou abroger une loi mais aussi référendum pour révoquer un élu“.