Nicolas Pacquot : “Pacte Montbéliard Audincourt remplace Pays de Montbéliard Agglomération”

Nicolas Pacquot (photo Facebook Nicolas Pacquot)

Nicolas Pacquot, Maire d’Etouvans et candidat déchu à la Présidence de Pays de Montbéliard Agglomération, s’exprime suite à l’élection de Charles Demouge en tant que Président de Pays de Montbéliard Agglomération de ce samedi 11 juillet 2020 (notre info du 11/07/2020) : “PMA : “Pacte Montbéliard Audincourt” remplace “Pays de Montbéliard Agglomération”, ils l’ont fait ! Après “lareum”, “l’erpès”. Les vieux partis politiques PS et LR s’unissent à 3 contre 1 pour contrer ma candidature portée par un groupe de 40 élus, “Indépendants et Solidaires”, le seul à avoir proposé un projet riche de 138 pages. Nous avons osé rentrer dans le pré carré des barons locaux ! Le pire est qu’ils ont osé évoqué hier un “front républicain”… alors que certains n’ont même pas donné par le passé de consigne de vote contre l’extrême droite ! “Front républicain” contre qui ? Des élus sans carte politique ? Tous les reniements ont été permis pour nous écarter : des alliances contre nature (le mariage de la carpe et du lapin), aux luttes d’hier sur les grands débats comme l’eau, jusqu’au dénigrement de la presse qui avait pourtant précisément écrit ce qui allait se passer ! Peu importe que l’agglomération soit ingouvernable dans 3 mois ! Les 112 élus de l’agglo ont assisté pendant 3 ans à une guerre fratricide entre le maire de Montbéliard et Charles Demouge. Les 40 élus indépendants que nous sommes ont même parfois joué les médiateurs ! Et vendredi à 19h30, pour gagner une élection et surtout se partager des miettes de pouvoir (en vue des départementales, régionales et sénatoriales), ils arrivent à s’entendre ?! Alors qu’ils en étaient incapables pour des projets d’intérêt général, comme le Conservatoire ! Quitte à accepter un affaiblissement de la ville de Montbéliard qui n’a plus que deux vice-présidences : le Maire et son 1er Adjoint, déjà bien occupés aux affaires de la Ville. Et que penser de cette alliance LR-PS ? 5 vice-présidences accordées pour les 28 voix du Maire d’Audincourt ! Une VP = 5,6 voix. Dans le même temps, le nouveau trio refuse tout VP à notre force indépendante de 39 élus, dont 32 maires. Nous décrochons au forceps 2 VP, soit un VP = 19,5 voix. Tous les beaux discours de campagne ont été reniés dans les minutes qui ont suivi l’élection du Président : “Rassemblons-nous”, mais on écarte de l’exécutif 39 élus 35% de l’assemblée ! ; “Construisons PMA à 72”, mais seulement 3 VP des 43 nouvelles communes sont élus (et encore parce que je me présente contre le maire de Valentigney, sinon c’était 2 !) ; “Tous les secteurs seront représentés”, mais des territoires entiers ne sont pas représentés, comme le plateau de Blamont, le secteur de Pont de Roide, la Vallée du Rupt ; “Apprenez déjà à être maires avant d’être VP” entendu lors de l’hommage à Louis Souvet par Charles Demouge… mais il offre au Maire d’Audincourt deux places de VP à de nouveaux maires ! Vendredi personne n’a gagné au final… et surtout pas notre agglomération et ses 140 000 habitants“.