Matthieu Bloch : réaction à l’avis favorable de la Commission d’enquête pour le Parc éolien des 3 cantons

Matthieu Bloch (photo Christine Biau)

Matthieu Bloch, candidat aux Elections Municipales 2020 à Colombier-Fontaine, s’exprime suite à l’avis favorable de la Commission d’enquête pour le Parc éolien des 3 cantons (notre info du 13/11/2019) :

Mes colistiers “Ensemble pour Colombier-Fontaine” et moi-même prenons acte de l’avis favorable émis par les commissaires enquêteurs dans le cadre du projet éolien 3 cantons. Aux termes de leurs conclusions, ceux-ci ont mis en avant, je cite, “que la production constituée par la source dite de la Douve dévolue à l’alimentation en eau potable nous préoccupe essentiellement. Le projet d’établissement des périmètres de protection, non encore finalisé, non soumis à enquête publique et donc non approuvé, placerait l’implantation de deux éoliennes en zone de protection rapprochée. Les phases de construction et de démantèlement pourraient représenter une menace pour la pérennité de la ressource et la qualité de l’eau dès lors qu’elles seraient exécutées sans précautions”. Nous prenons bonne note qu’Opale a rassuré les commissaires enquêteurs par la mise en place de précautions durant les phases de chantier. Nous comprenons également que dans son mémoire en réponse au procès-verbal de synthèse de l’enquête publique, Opale préconise en cas de pollution l’utilisation du tuyau existant d’interconnexion entre Etouvans et Colombier‐Fontaine, pour se brancher au captage du puits “Champs de Champagne” sis à Etouvans, et que celui-ci qui peut supporter un prélèvement de 400 m3/jour serait à même de couvrir les alimentations en eau d’Etouvans (100m3/jour), de Colombier-Fontaine (120m2/jour) et d’Ecot ( 30m3/jour). Toutefois, à l’heure où les changements climatiques affectent nos ressources en eau, nous regrettons qu’un risque soit pris sur cette zone de captage. En effet, la question de la pérennité de ce branchement de secours pourrait se poser si une pollution venait à survenir en période de sécheresse. Si nous sommes élus, mon équipe et moi-même seront donc particulièrement vigilants sur la mise en place par Opale des mesures préconisées. Par ailleurs, nous demanderons à ce que les conséquences de l’épandage de boues d’épuration sur cette même zone puissent être réévaluées. La qualité de notre eau potable exige de nous une vigilance toute particulière“.