Rentrée 2019-2020 à l’Université de Franche-Comté : les chiffres, les nouveautés

(photo univ-fcomte.fr)

Au 21 octobre 2019, 22 959 étudiants sont inscrits à l’université de Franche-Comté, en hausse de 1,4% par rapport à l’année dernière, preuve de l’attractivité des formations dispensées. Les chiffres sont encore provisoires puisque tous les étudiants n’ont pas encore fait leur rentrée. A ce chiffre, s’ajoutent plus de 6 000 stagiaires inscrits au Centre de linguistique appliquée (CLA) et dans le cadre de la formation tout au long de la vie, portant le nombre total d’apprenants chaque année, à plus de 30 000. Au vu des demandes d’inscription toujours plus nombreuses, l’université de Franche-Comté a augmenté ses capacités d’accueil dans plusieurs filières : en Droit à Besançon avec 10 places supplémentaires proposées par rapport à l’année dernière, en Arts du spectacle à Besançon 19 places supplémentaires, en Langues étrangères appliquées à Montbéliard 10 places, en Physique-Chimie à Besançon 15 places.

L’Université de Franche-Comté a reçu 25 586 candidatures via la plateforme d’admission Parcoursup. Toutes les candidatures ont été étudiées et traitées. 99,5% des candidats ont reçu une réponse positive : 22 793 “oui” et 2 652 “oui si”. Les “oui si” sont les candidats acceptés mais pour lesquels un cursus aménagé est proposé (aménagement de la première année de licence étendue sur deux ans avec un accompagnement et un tutorat renforcé).

L’Université de Franche-Comté offre un vaste choix de cursus dans de nombreux domaines : arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales, droit, économie, gestion, sciences, technologies, santé, sciences et techniques des activités physiques et sportives. Cette année, 17 nouveaux diplômes sont proposés. En Droit : DU American law (Droit américain), Capacité en droit (diplôme national préparé en 2 ans, accessible à toute personne de plus de 17 ans, titulaire ou non du baccalauréat). En Information-Communication : Licence Information-Communication parcours journalisme, Master Produits et services multimédias mention design. En Santé : Licence professionnelle Métiers de la santé technologies, parcours dosimétrie et radioprotection médicales (seule université française à délivrer ce diplôme en 2019-2020), Diplôme d’état d’infirmier en pratique avancée mention intervention psychiatrie et santé mentale, DIU de Chirurgie de l’épaule et du coude, DIU Clinique du psychotraumatisme et dispositifs d’accompagnement, DU Gestion qualité dans l’industrie du dispositif médical. En Sport : DU Cadrage et entrainement aux sports urbains, DU Encadrement de la performance sportive, DU Expert en cryothérapie, DU Trail et running, DU Réalisation vidéo communication et sport, DU Tennis cooleurs, UD Cryotherapy expert, UD Trail and running.

L’Université de Franche-Comté développe des partenariats avec des établissements d’enseignement et de recherche partout dans le monde pour donner l’opportunité à ses étudiants de suivre une partie de leur cursus à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échange ou d’y faire un stage. Plus de 300 établissements répartis dans 60 pays sont partenaires de l’université de Franche-Comté. Depuis la rentrée 2019, six nouvelles coopérations sont formalisées : la Macédoine, la Slovaquie, Israël, le Kenya, l’Équateur et Haïti. L’université travaille par ailleurs à la mise en place de nouvelles coopérations en vue de développer les mobilités encadrées pour les étudiants extra-communautaires (Maroc, Vietnam).

Les campus connectés sont des espaces de travail individuels et collectifs visant à donner à tous ceux qui veulent réussir dans l’enseignement supérieur, les moyens de surmonter les barrières géographiques, urbaines et sociales qui créent des inégalités. Les jeunes peuvent ainsi suivre, près de chez eux, des formations à distance dans l’enseignement supérieur en bénéficiant d’un accompagnement de proximité par un professionnel qualifié. Lons-le-Saunier fait partie des 13 premières villes concernées par ce dispositif.

Engagée depuis plusieurs années dans la lutte contre toutes les discriminations, l’Université de Franche-Comté marque une nouvelle étape en permettant dès cette rentrée l’utilisation d’un prénom d’usage pour tout étudiant dont le prénom figurant à l’état civil ne correspond pas à son genre. Il peut ainsi demander au service scolarité dont il dépend, la prise en compte du prénom d’usage sur sa carte d’étudiant, dans son adresse électronique, sur les listes d’appel et d’émargement, ainsi que sur les listes affichant les résultats d’examen. En revanche, les diplômes et attestations de réussite resteront délivrés en utilisant le prénom correspondant à l’état civil de l’étudiant.

L’Université de Franche-Comté développe plusieurs actions de communication avec pour objectif de rendre visibles les stéréotypes et discriminations pour mieux les dénoncer au travers de campagnes de communication et de sensibiliser au sexisme ordinaire et accompagner les situations de harcèlement grâce à des actions de formation et d’accompagnement. Elle lancera une première campagne de communication dans toutes ses composantes pour sensibiliser aux violences sexistes et sexuelles. Un espace d’écoute est à disposition des étudiants victimes de harcèlement via le service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS-Campus santé). Deux autres campagnes de communication sont en cours de finalisation : une première permettant de déconstruire les stéréotypes sexistes dans le sport (et au-delà) en partenariat avec l’ESBF et la seconde, valorisant les parcours de réussite au féminin (scientifique, sportif etc.). La création d’une unité d’enseignement libre « Parité à l’Université » ouverte à tous les étudiants, a également vocation à mettre en lumière les obstacles genrés rencontrés dans les parcours et carrières scientifiques et d’aller à la rencontre de modèles féminins de réussite universitaire.

L’ESPE devient l’INSPE

Le Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a engagé une réforme de la formation initiale des enseignants. La loi du 26 juillet 2019 donne naissance aux Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE) qui remplacent les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE). Les INSPE assurent la formation initiale des futurs enseignants (1er et 2nd degrés), des personnels d’éducation, des enseignants et enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur et participent à leur formation continue. Ils accueillent également les personnels exerçant une activité au sein des écoles et des établissements scolaires dans le cadre des formations professionnelles organisées par les autorités académiques. Enfin, ils participent à la recherche disciplinaire et pédagogique et à des actions de coopération internationale. Composante de l’université de Franche-Comté, l’INSPE est présent sur 4 sites : Besançon, Belfort, Lons-le-Saunier et Vesoul. Il forme chaque année, plus de 1 000 étudiants et compte une soixantaine d’enseignants et enseignants-chercheurs.

Eco-campus 2020 dans le Nord-Franche-Comté

“Eco-campus 2020” est un projet ambitieux de réhabilitation écologique des campus de Belfort et de Montbéliard. Il porte de nouvelles perspectives pour l’enseignement, la recherche et le développement du territoire en regroupant les acteurs universitaires du Nord Franche-Comté travaillant dans le domaine de l’énergie (Université de Franche-Comté, Université Technologique de Belfort-Montbéliard, CROUS, Institut FEMTO-ST). Les rénovations et constructions se font selon des critères de développement durable permettant d’œuvrer à la transition énergétique et écologique.

(texte Université de Franche-Comté)