Le numérique en santé s’invite en Bourgogne-Franche-Comté

Photo d'illustration (photo Adobe Stock / s_l)

Comment le numérique en santé améliore-t-il la prise en charge tout au long de notre parcours de soin ? La télémédecine est-elle la réponse face aux déserts médicaux ? Comment garantir la sécurité des échanges et du stockage des données de santé ?… Autant de questions que se posent aujourd’hui les Français et sur lesquelles débattent les différents acteurs régionaux réunis lors du Tour de France du numérique en santé. Professionnels de santé, établissements, représentants d’usagers, industriels, éditeurs… toutes les parties prenantes de l’e-santé étaient invitées à participer à l’événement organisé pour la Bourgogne-Franche-Comté, jeudi 26 septembre 2019, à Dole. Objectif : échanger sur la politique nationale du numérique en santé et sur les modalités de sa mise en œuvre régionale.

Présentée le 25 avril dernier par la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, accompagnée de Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique, la feuille de route nationale s’articule autour des grandes orientations stratégiques de la politique du numérique en santé #Masanté2022 : renforcer la gouvernance ; intensifier la sécurité et l’interopérabilité des systèmes d’information en santé ; accélérer le déploiement des services numériques socles ; déployer au niveau national des plateformes numériques de santé ; soutenir l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs. L’étape de Bourgogne-Franche-Comté s’inscrit sur un calendrier de six mois au cours desquels Dominique Pon et Laura Létourneau, respectivement responsable et déléguée ministériels de la délégation du numérique en santé entourés des acteurs institutionnels (Ministère des Solidarités et de la Santé, Caisse Nationale d’Assurance Maladie, ASIP Santé/Agence française de la santé numérique…) vont à la rencontre des territoires.

De septembre 2019 à février 2020, 17 régions seront ainsi visitées, deux temps forts à la clé : une matinée plénière pour répondre aux questions et recueillir les différentes contributions ; une après-midi consacrée aux usages et à l’innovation avec la présentation de réussites locales en matière de e-santé. Focus sur les projets soutenus par l’ARS en Bourgogne Franche Comté Après les Hauts-de-France, la Normandie, et la Bretagne, les projets-phare portés par l’ARS Bourgogne Franche-Comté et ses partenaires étaient donc à l’honneur ce 26 septembre. Expérimenté à partir de 2015 sur le territoire du nord Saône-et-Loire, dans le cadre du programme national Territoire de Soins Numérique, le programme eTICSS (Territoire Innovant Coordonné Santé Social) bénéficie aujourd’hui à plus de 13 000 patients de l’ensemble de la région. La plateforme numérique facilite la coordination et la communication entre les professionnels de santé et ceux du champ social et médico-social pour la prise en charge des patients dits en situation “complexe”, qui nécessitent un accompagnement personnalisé et renforcé dans leur parcours de vie et de soins : personne
en situation de handicap, atteinte d’une maladie chronique, personne âgée de retour à domicile après une hospitalisation… La région déploie en parallèle une stratégie ambitieuse de télémédecine pour proposer le maximum d’accès en tous points du territoire. A raison de 50 sites par année, trois phases annuelles sont enclenchées depuis 2017 : dans les maisons de santé, les groupements et cabinets généralistes, dans les EHPAD et dans les structures accueillant des personnes en situation de handicap.

Ce 26 septembre, la délégation nationale a visité la maison de santé de Seurre, en Côte-d’Or, utilisatrice de la plateforme régionale de télémédecine, Telmi. D’ores et déjà, plus de 800 professionnels de santé sont formés à la télémédecine dans la région, et plus de 9 000 actes ont été enregistrés en 2018, en hausse de 50 % par rapport à l’année précédente. Pour mener à bien ces projets de e-santé, l’ARS s’appuie sur un groupement régional, le GRADeS (Groupement régional d’appui au développement de l’e-santé), qui fédère l’ensemble des acteurs du système de santé : représentants des établissements sanitaires, médico-sociaux, professionnels de ville… En Bourgogne-Franche-Comté, le numérique en santé est aussi un engagement collectif.