Lancement officiel du projet du futur Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique du Pays de Montbéliard

Le futur Conservatoire de Musique du Pays de Montbéliard (visuel Jacques Ripault Architecture)

Le Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique du Pays de Montbéliard est la pierre angulaire de la politique culturelle de Pays de Montbéliard Agglomération. “De l’apprentissage à la scène”, tel est le crédo de cet établissement artistique classé à rayonnement départemental par l’Etat. Avec ses 85 enseignants, il forme chaque année plus de 1500 élèves et sensibilise des dizaines de milliers de personnes à travers ses actions culturelles et ses spectacles. Le projet de Conservatoire “nouvelle génération”, a été officiellement lancé ce jeudi 29 août 2019, et vise à donner le cadre adéquat pour cette formation de très haut niveau, que ce soit pour le corps enseignant comme pour les élèves. Aujourd’hui à l’étroit dans les locaux vétustes sur le site du Château de Montbéliard, l’établissement prendra place en 2022 sur le site des Blancheries, toujours en plein coeur de Montbéliard mais profitant d’une localisation beaucoup plus accessible.

Un équipement “nouvelle génération”

De par sa conception architecturale, réalisée par le cabinet Jacques Ripault Architecture basé à Paris, le futur Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique du Pays de Montbéliard sera un joyau de notre territoire. Avec une surface totale de 6062m2 (3741 m2 de surface utile) s’étendant sur 4 niveaux, cet équipement “nouvelle génération” comprendra 6 sous-ensembles. Un pôle d’accueil et d’animation (au rez-de-chaussée). Il s’agit du coeur de l’équipement dans lequel tous les publics seront amenés à se rencontrer. Chaleureux et convivial, il donnera à la fois l’énergie et le rythme de l’équipement. Il se composera d’espace d’accueil, de rencontre, d’espaces de détente, d’une bibliothèque et d’un auditorium de 202 places assises. 5 pôles d’enseignement musical (répartis sur les niveaux 1 à 3) qui rassemblent des locaux pédagogiques “types” d’enseignement de la musique, qu’il s’agisse de locaux de formation musicale ou de pratique individuelle ou collective. Un pôle d’espaces partagés pour l’enseignement musical qui regroupe un ensemble d’espaces plus spécifiques comme des grandes salles de pratique collective, des salles de chant ou encore des salles de composition. Un pôle d’enseignement du théâtre et de la danse (au niveau 2) comprenant des studios de danse, une salle d’expression corporelle, sans oublier les vestiaires. Un pôle pour l’administration du conservatoire (au niveau 4) offrant l’espace adapté à l’équipe de gestion de l’entité. Et enfin un pôle technique et logistique (au rez-de-chaussée).

Par ailleurs, “l’établissement sera conçu pour favoriser les approches multidimensionnelles, pluri et interdisciplinaires. Il donnera du sens aux partages de connaissances, à leur diffusion et leur rayonnement par l’implication des acteurs locaux envers la population. Ce lieu public sera au service de tous les habitants de l’Agglomération, combinant appropriation des espaces, équipements et services. Il donnera un souffle nouveau aux nombreux partenariats déjà engagés. Il favorisera enfin la création et l’innovation, inscrivant son action en continuité avec la politique de la ville et en respectant les principes d’équité territoriale entre les habitants des 72 communes de Pays de Montbéliard Agglomération“, a précisé Charles Demouge, Président de Pays de Montbéliard Agglomération.

Un investissement conséquent pour un projet phare porté par Pays de Montbéliard Agglomération

D’un montant total global d’opération avoisinant les 15,3 millions d’Euros HT, Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), maître d’ouvrage du projet, prend en charge la plus importante partie, à savoir 4,8 millions d’Euros (soit 31%). Le fond de concours de la Ville de Montbéliard (4 M€, soit 26%), le Conseil Départemental du Doubs (2 M€, soit 13%), le Conseil Régional de Bourgogne-
Franche-Comté (2 M€, soit 13%) et les Fonds européens FEDER (2,5 M€, soit 16%) contribuent, quant à eux, à la concrétisation de cet équipement majeur pour le territoire. “Un équipement qui continuera, plus que jamais, à transmettre et à valoriser la culture du Pays de Montbéliard et à faire émerger les talents“, selon Charles Demouge.

Début des travaux en mai 2020 pour deux ans

Suite à la validation de l’Avant-Projet Définitif (APD) lors du Conseil de Communauté du 27 juin 2019, la phase projet, d’une durée de 10 semaines, s’est étalée durant l’été et le permis de construire a été déposé courant juillet. 10 nouvelles semaines seront nécessaires pour établir le Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) pour une validation lors du Conseil de Communauté du 19 décembre 2019. La consultation des entreprises, quant à elle, s’effectuera durant 4 mois, de janvier à avril 2020 pour un démarrage des travaux en mai 2020. A raison de 24 mois de travaux, le nouveau Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique du Pays de Montbéliard sortira de terre courant mai 2022.