Gordon Bennett 2019 à Montbéliard : J-100

(photo Pays de Montbéliard Agglomération)

Du jeudi 12 au samedi 21 septembre 2019, l’Aérodrome du Pays de Montbéliard aura le privilège d’être le camp de base de la 63ème coupe aéronautique Gordon Bennett, Championnat du monde de ballons à gaz organisé conjointement par la Fédération Française d’Aérostation (FAI) et le Cercle Aérostatique du Pays de Montbéliard (via l’association “Gordon Bennett Montbéliard 2019”) et bénéficiant d’un important soutien de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) et du Syndicat Mixte Aérodrome Pays de Montbéliard (SMAPM).

En parallèle de la compétition qui débutera le vendredi 13 septembre 2019, de nombreuses animations et démonstrations se tiendront à Courcelles-lès-Montbéliard tout au long des 3 jours ouverts au grand public (vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019), dont un show aérien de la Patrouille de France qui honorera de sa présence le ciel du Pays de Montbéliard ! Loin de n’être qu’une manifestation pour amateurs éclairés, cet événement s’annonce comme une grande fête populaire.

Une compétition prestigieuse

La coupe Gordon Bennett est la plus ancienne et la plus prestigieuse des compétitions de sports aériens au monde. En effet, c’est la seule course aéronautique qui réunit autant de nations différentes. Depuis 1906, date de sa première édition dans le Jardin des Tuileries à Paris, elle rassemble les meilleurs pilotes de ballons à gaz du monde qui se mesurent sans restriction de temps selon les principes suivants : chaque équipage décolle à partir d’un même lieu en emportant la même quantité de gaz ; lors du départ, les équipages décollent les uns après les autres, au son de leur hymne national, avec un délai de quelques minutes entre chaque départ ; l’équipe qui effectue la plus longue distance sans atterrissage a gagné la compétition (3 à 4 jours de vols en moyenne). Les pilotes doivent par contre être revenus au point de départ par leurs propres moyens avant la cérémonie de remise des prix, sous peine de disqualification ; chaque pays peut engager un maximum de 3 équipes.

Aujourd’hui, la coupe Gordon Bennett bénéficie de la technologie Internet permettant à n’importe qui dans le monde de connaitre, en temps quasi réel, la position, l’altitude et la vitesse de chaque ballon durant la course. Grâce au “Live Tracking”, la communauté de fans s’est développée rapidement et l’édition 2016 a comptabilisé un total de 152 000 sessions web. En 2017, la couverture média de cet événement a également considérablement augmenté avec 580 heures retransmises sur les chaines de télévision et une mention dans 13 000 bulletins d’informations de 50 pays (source : F.A.I).

Notons par ailleurs que lorsqu’un pays remporte la compétition, c’est à lui d’accueillir sur son territoire l’édition 2 ans plus tard. En 2017, c’est le Lillois Vincent Leys qui l’avait remporté, d’où l’organisation en 2019 de cette compétition en France. Parti de Fribourg en Suisse, il s’était posé en Estonie et avait effectué plus de 1 800 km en 4 jours.

Vendredi 13 septembre 2019, aux alentours de 19h00, le décollage depuis Courcellesles-Montbéliard de la vingtaine d’aéronefs concourant pour cette 63ème édition offrira donc un spectacle grandiose aux nombreux spectateurs attendus. 19 équipages, représentant 11 nationalités, seront en effet au départ de la compétition qui durera 4 à 5 jours, une fois que tous les pilotes auront atterri. De retour dans le Pays de Montbéliard, ils seront ensuite distingués lors de la remise des prix prévue le samedi 21 septembre 2019 au Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux.

La centralité du Pays de Montbéliard au niveau européen rendra par ailleurs la compétition très intéressante. “Le but sera de se poser le plus loin possible en ligne droite avec une quantité donnée de sable, le carburant en quelque sorte des ballons à gaz, qui varie entre 600 à 800kg, et 1 000 m3 d’hydrogène. Suivant les vents, les concurrents pourront aller aussi bien au Portugal que dans les pays de l’Est. Cela dépendra des pilotes mais aussi de leur équipe au sol qui leur proposera des stratégies de vol afin d’aller le plus loin possible. Il faut calculer le mieux possible afin de ne pas consommer trop de sable“, précise Nicolas Maurice, Président du cercle aérostatique du Pays de Montbéliard et de l’association Gordon Bennett Montbéliard 2019 organisatrice de l’événement.

3 jours ouverts au grand public

En marge de la compétition, 3 jours seront ouverts au grand public sur le site de l’Aérodrome du Pays de Montbéliard à Courcelles-lès-Montbéliard avec, au programme, de nombreuses animations, démonstrations :

– vendredi 13 septembre 2019 : décollage (avant le coucher du soleil) des ballons à gaz concourant pour la coupe Gordon Bennett ; spectacle “Night Glow” (illumination nocturne des ballons en musique) ; “Live tracking” des compétiteurs sur écran géant…

– samedi 14 septembre 2019 : démonstrations aériennes (montgolfières, hélicoptères, avions, équipe de France de précision d’atterrissage…) ; sauts en parachute tandem ; jeux & divertissements pour enfants (château gonflable, manèges…) ; spectacle “Night Glow” ; “Live tracking” des compétiteurs sur écran géant…

– dimanche 15 septembre 2019 : programme similaire à celui de la veille avec la présence exceptionnelle de la Patrouille de France qui effectuera une démonstration entre 15h00 et 16h00, puis rencontre des pilotes avec le public en fin de journée.

Un événement bénéficiant d’un fort soutien de Pays de Montbéliard Agglomération et du Syndicat Mixte Aérodrome Pays de Montbéliard

Comme pour toute manifestation sportive d’importance se tenant sur son territoire, Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) est un partenaire de 1er plan de cet événement. En effet, le Conseil communautaire a voté, le 21 mars dernier, une importante subvention de 50 000 € versée à l’association organisatrice “Gordon Bennett Montbéliard 2019”. Pour autant, le soutien de PMA n’est pas uniquement financier puisque l’événement bénéficiera également d’une promotion sur l’ensemble des supports de communication de la collectivité (Magazine MONAgglo, site internet, réseaux sociaux…).

Le Syndicat Mixte Aérodrome Pays de Montbéliard (SMAPM) assure quant à lui une mise à disposition gratuite de la plateforme (terrain et locaux) de l’Aérodrome du Pays de Montbéliard et de ses services AFIS et SSLIA (valorisation à hauteur de 20 000 €), ainsi qu’une contribution directe de l’ordre de 5 000 €.

Le Pays de Montbéliard a été retenu parmi plusieurs sites français en lice, une reconnaissance pour notre territoire qui a su au fil des années devenir une référence dans l’accueil des manifestations sportives et populaires“, se félicite Charles Demouge, Président de Pays de Montbéliard Agglomération.

En effet, la qualité des installations de l’Aérodrome du Pays de Montbéliard a beaucoup joué dans le choix de la Fédération Aéronautique Internationale (F.A.I) de retenir la candidature de Montbéliard face à des villes telles que Lyon, Chambord, Saint-Etienne, Valenciennes ou encore Belfort. Pour rappel, c’est sur ce terrain, appartenant alors aux usines Peugeot, que le 4 mai 1924, un illustre inventeur du Pays de Montbéliard, en l’occurrence Etienne Edmond Oehmichen, a fait voler sur une distance d’un km environ le premier hélicoptère stabilisé par quatre rotors à axe vertical. C’est donc sur ces terres que fut homologué le 1er record pour un hélicoptère !