Faurecia pourrait quitter Beaulieu-Mandeure

La nouvelle a été annoncée lors du dernier CCE, selon la CGT Structures de Faurecia Beaulieu, l’usine de Beaulieu va déménager, “après des mois de rumeurs, et de déni de nos directions le déménagement est confirmé“. Mais de nombreuses questions se posent pour le syndicat. Quand ? “L’année prochaine ou dans les deux ans selon la direction. Ne comptons pas sur la direction pour faire preuve de transparence“. Où ? “Pour l’instant la direction nous dit qu’un projet de déménagement est acté mais en cours de développement et que l’endroit n’est pas encore défini. Le cahier des charges spécifie une proximité avec l’usine de Sochaux, et d’un accès facilité à l’autoroute. Les rumeurs font état d’Etupes, de Sochaux, ou de Mathay. La superficie de l’usine de Beaulieu est approximativement de 33 000 m², plus environ 11 000 m² qui sont encore utilisés de l’autre côté du mur. Quelle sera la surface de la nouvelle usine ? Du chiffre d’affaires dépendra l’effectif, de l’effectif dépendra la surface, etc…“. Qui ? “Pour la CGT, une des principales inquiétudes sera le nombre de salariés dans cette nouvelle usine, combien d’effectifs et de productions perdront nous en cours de transfert ?“.

Beaulieu, plus de 120 ans d’histoire, jusqu’au 6 000 salariés

En 1895 Peugeot décide de fabriquer ses propres moteurs et 75 autos furent construites à Beaulieu, 92 voitures avec châssis et roues à pneus seront produites en 1896. En 1897, Armand Peugeot décide de s’étendre avec deux ateliers à Audincourt et Lille pendant qu’à Beaulieu les Fils de Peugeot frères développaient le secteur vélos. Fabrication de la 1ère motos en 1903 puis création de la Société Anonyme des Automobiles Peugeot en 1910 avec une implantation à Sochaux en 1912. En 1926, création des Cycles Peugeot avec en 1931 la fabrication des premiers vélomoteurs, des premières motos légères en 1948, du BIMA en 1951, et du premier scooter en 1954. En 1974, point culminant en termes d’effectif à Beaulieu avec plus de 6 000 salariés dont 3 268 ouvriers, 1 514 ouvriers professionnels et 1 270 ETAMIC. Les effectifs après cette année ne cesseront plus de décroitre jusqu’à aujourd’hui. En 1987, la direction des Cycles Peugeot annonce le transfert de l’activité vélo à Romilly, puis vient la création de ECIA l’année suivante (Equipement et Composant pour l’Industrie Automobile). La fusion du groupe Bertrand-Faure et ECIA en 1999 donnera naissance à Faurecia. En 2000, création de FSE (Faurecia Systèmes d’Echappement) qui se divisera en deux établissements, FSE Beaulieu production et FSE structures en 2002.

Le syndicat précise : “La CGT est aux coté des salariés depuis le début de cette histoire puisque l’association ouvrière de Beaulieu est affiliée à la CGT en septembre 1899, nos statuts furent déposés en Préfecture de Besançon le 19 décembre 1899. La CGT naissait de la contestation d’une société d’injustice alliée à une volonté de rassembler les forces de la classe ouvrière en vue d’obtenir l’amélioration de ces conditions d’existence et de travail, de conquérir de nouvelles avancées sociales et de nouveaux droits. Aujourd’hui, même si nous ne pouvons pas empêcher ce déménagement, la CGT de Beaulieu ne disparaîtra pas, bien au contraire, elle continuera à être aux côtés des salariés comme elle le fait depuis 120 ans pour défendre collectivement nos intérêts“.