Martial Bourquin : les deux faces de notre territoire industriel

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs (photo Facebook Martial Bourquin)

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs, s’exprime suite à la visite de Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, du vendredi 22 mars 2019 dans le Pays de Montbéliard (notre info du 21/03/2019) :

Bruno Le Maire a affirmé vendredi que l’atelier Hermès d’Allenjoie est un des exemples d’ouverture de sites industriels en 2018. Il oublie cependant de préciser que si l’inauguration a eu lieu en 2018, ce projet est le résultat d’un long travail notamment de la part des collectivités locales pour créer les conditions propices à l’installation d’Hermes à Technoland 2. Le savoir-faire et la qualité du travail sont incontestables au sein de cet atelier mais d’autres savoir-faire et innovations existent sur notre territoire et ils sont aujourd’hui en difficultés. Je pense notamment à Peugeot Scooters et au site PSA d’Hérimoncourt. Le rôle d’un ministre est d’être également présent aux côtés des salariés, des représentants syndicaux et des élus locaux pour travailler en collaboration et permettre la poursuite d’activités industrielles. J’ai par exemple interpellé plusieurs fois Bruno Le Maire pour Peugeot Scooters afin de faire intervenir le CIRI (Comité Interministériel de restructuration Industrielle). Force est de constater que malheureusement les salariés de cette entreprise doivent faire face à la suppression de 90 postes jetant ainsi un voile sombre sur la pérennité du site. J’aurais aimé que M. Le Maire se rende également à Mandeure et à Hérimoncourt sur des sites industriels dans lesquels il y a des pertes d’emploi voire des menaces de fermeture. Les deux faces de notre territoire industriel sont indissociables, l’Etat doit répondre présent aux exigences actuelles“.