Martial Bourquin : lettre à Carlos Tavares suite à l’annonce de fermeture de PSA Hérimoncourt

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs (photo Facebook Martial Bourquin)

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs, a écrit à Carlos Tavares, Président Directeur Général du Groupe PSA suite à l’annonce de fermeture du site PSA d’Hérimoncourt (notre info du 06/02/2019) :

Monsieur le Président Directeur Général,
Je me permets de vous adresser ce courrier afin de vous faire part de mes inquiétudes suite à l’annonce du transfert des activités recyclage présentes sur le site d’Hérimoncourt à Vesoul.
Certes, vous justifiez cette mesure par la nécessité de réduire les coûts de transport et de regrouper l’ensemble des activités recyclage sur Vesoul.
Il n’en demeure pas moins que deux questions essentielles se posent.
D’une part, vous évoquez le reclassement de l’ensemble des salariés sur trois sites : Sochaux, Vesoul et Mulhouse. Vous conviendrez que, pour ces salariés habitant très majoritairement dans le Pays de Montbéliard, les reclassements sur Mulhouse et Vesoul situés à plus d’une heure de route sont difficilement acceptables. Le site de Sochaux est-il en mesure de reclasser l’ensemble des salariés ?
D’autre part, ce transfert signifie vider de sa substance le site historique d’Hérimoncourt. Seule l’activité « moteurs en petite série » demeurait, soit un peu moins de 70 salariés. Cette production peut-elle être viable sur le long terme ? Est-il nécessaire de rappeler que nous parlons ici du site historique de Peugeot, des premières industries de la marque au Lion installées au début du XIXème siècle. Il est impensable de tirer aussi facilement un trait sur près de 200 ans d’histoire industrielle.
Aussi, je vous demande de bien vouloir réunir de toute urgence l’ensemble des acteurs : syndicats, élus et dirigeants ainsi que l’Etat afin d’évoquer les nouveaux investissements de PSA sur ce site pour combler les pertes d’emplois et d’activités.
Dans l’attente de cette réunion indispensable pour répondre aux enjeux , Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président Directeur Général, mes salutations distinguées“.