Les balayeuses de voirie de Montbéliard en période de restrictions d’eau

(photo d'illustration)

Depuis quelques jours, des montbéliardais s’étonnent de voir circuler les balayeuses dont le fonctionnement nécessite d’humidifier la chaussée alors qu’un arrêté sécheresse interdit l’usage de l’eau (notre info du 11/10/2018). La Ville de Montbéliard informe qu’elle “n’enfreint en rien le règlement, comme certains le croient, mais profite des souplesses accordées par la Préfecture compte tenu de la météo propice, actuellement pluvieuse, ou des exceptions mentionnées dans l’arrêté“. Voici les explications.

Comment et pourquoi l’usage des balayeuses a été à nouveau autorisé ?

Depuis l’arrêté du 12 septembre 2018 portant restriction des usages de l’eau au niveau crise, sur le bassin versant de l’Allan, l’entretien des voirie est interdit sauf pour des impératifs sanitaires. Suite à cet arrêté, l’unité Propreté en charge de l’entretien de la voirie et des espaces publics (hors espaces verts) a cessé tous travaux de balayage mécanique et arrêté ses quatre balayeuses (capacité de 4 m3) et les deux laveuses. Depuis et jusqu’à tout récemment, l’entretien des voiries était assuré manuellement par les agents du service. Ce qui ne peut compenser l’absence des balayeuses. Pour des raisons sanitaires et de sécurité routière, dues notamment à la chute des feuilles, la Ville de Montbéliard a adressé une demande de dérogation, le 3 octobre 2018 aux services de la Direction Départementale des Territoires (DDT), qui au vu des propositions ciblées et justifiées a autorisé les services municipaux à utiliser ponctuellement les balayeuses avec humectage des surfaces pour le marché des Hexagones, les cours d’école, les axes de forte circulation et les abords de certains ensembles collectifs.

Une proposition complémentaire a été soumise aux services de la DDT le 29 octobre 2018 pour obtenir l’autorisation d’utiliser les balayeuses par temps de pluie ou sur chaussée humide, ce qui évite l’apport d’eau nécessaire au bon fonctionnement de la buse d’aspiration. Cette proposition a reçu à son tour une autorisation de la DDT.

Des montbéliardais surpris

Depuis, la DDT reçoit régulièrement des signalements de la part d’usagers ou habitants, surpris de voir que la Ville de Montbéliard utilise ces moyens mécaniques pour le nettoyage des voiries et espaces publics. “Il s’agit donc ici de lever toute ambiguïté auprès de la population vis-à-vis de l’usage de l’eau : la Ville de Montbéliard s’est toujours conformée aux termes des arrêtés et continuera à le faire. Elle ne s’interdit pas pour autant, dans le cadre des dispositions prévues par l’autorité qualifiée, en l’occurrence les services de la DDT, de pouvoir bénéficier d’une certaine souplesse, a fortiori quand les motifs de dérogation figurent parmi les exceptions inscrites dans le dit arrêté“, précise la Mairie.