Marie-Noëlle Biguinet : retour sur la conférence “Comment la France a tué ses villes” d’Olivier Razemon

Marie Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, 2ème Vice-Présidente de Pays de Montbéliard Agglomération (photo Marie-Noëlle Biguinet)

Le comité de soutien à Marie-Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, communique suite à la conférence “Comment la France a tué ses villes” d’Olivier Razemon qui s’est déroulée à Montbéliard le lundi 22 octobre 2018 :

Suite à la conférence d’Olivier Razemon à la CCI de Montbéliard, auteur d’un livre référence “Comment la France a tué ses villes”, il a visité et analysé 100 villes moyennes et en ressort trois points principaux :
1. C’est un problème général, on le trouve partout en France, sauf à proximité des grandes métropoles et dans certaines zones touristiques
2. La cause première est le développement des zones commerciales en périphérie, aujourd’hui largement assez équipées. Il est évident pour lui avec tout ce qu’il a vu, qu’il faut absolument ne plus en créer de nouvelles zones commerciales et il recommande fermement de contrôler plus sérieusement l’agrandissement des autres. On notera que Marie-Noëlle Biguinet a bloqué la nouvelle zone commerciale prévue aux Grospierrons.
3. La seconde cause est le départ des Services Publics des centres-villes : Impôts, Tribunal, Sécurité sociale et Hôpital pour nous. Il affirme la nécessité de conserver ceux qui existent encore dans les centres-villes et d’en créer de nouveaux. Maintenir le Conservatoire au centre-ville de Montbéliard était une évidence, et la création de la MJC prévue au centre-ville une excellente chose.
3. Ensuite, il faut améliorer les centres-villes, le parvis de la Gare de Montbéliard apprécié par l’orateur, aides aux rénovations (façades, logements…), c’est en cours, travailler en liaison étroite avec les commerçants et autres acteurs, élargir les horaires d’ouverture, animations… C’est ce qui commence à se faire plus qu’avant. Et qui va continuer a se développer.
Il en a oublié les basiques tellement ceux-ci doivent être évidents : le professionnalisme des commerçants, on a de bonnes bases avec un potentiel pour faire encore mieux, les loyers des locaux commerciaux, sans doute encore un peu chers, et la sécurité, de très gros progrès y ont été faits. Il y a 5 ans, les bagarres étaient continuelles a l’Acropole et avec bandes inquiétantes en ville.
En conclusion, le projet Cœur de ville qui été construit pour Montbéliard depuis 4 ans se trouve être conforme aux recommandations d’Olivier Razemon, expert reconnu actuellement au top du sujet. C’est sans aucun doute une raison importante pour laquelle ce projet à été retenu immédiatement et avec enthousiasme par le Préfet. Nous sommes sur la bonne voie. Un travail important et de qualité a été fait. Il reste à faire mais la volonté des acteurs concernés est là. Il portera ses fruits“.