Projet Conservatoire de Montbéliard : pour C. Demouge, les Portes du Jura est la meilleure implantation

Charles Demouge, Président de Pays de Montbéliard, s’est exprimé lors de la cérémonie de vœux 2018 de PMA du jeudi 11 janvier 2018 sur le projet du Conservatoire du Musique de Montbéliard :

Le campus des Portes du Jura est en pleine expansion. C’est donc, tout naturellement, sur ce site de formation attractif que le futur Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique trouve, pour moi, sa meilleure implantation. Les études précises menées par des professionnels du bâtiment montrent que nous savons faire un Conservatoire de qualité, répondant en tous points aux exigences techniques liées à l’enseignement de la musique, en utilisant un bâtiment existant, celui de l’ancienne clinique des Portes du Jura, et pour un coût de 9 millions d’Euros. Je maintiens que c’est pour moi le meilleur projet pour l’ensemble des habitants de l’Agglomération, pour les enseignants et pour les élèves du Conservatoire. Ce projet permettra en outre de libérer des espaces sur le site du château et la requalification de celui-ci, ainsi que celle de son esplanade, pourrait enfin donner la place qu’il mérite à ce monument historique majeur de notre territoire. Pour moi, la construction d’un bâtiment neuf sur le site des Blancheries n’apporterait rien de plus si ce n’est un coût nettement plus élevé. Néanmoins, sur ce dossier, on ne peut s’opposer sans cesse. Il faut construire dans l’intérêt du territoire. J’ai, pour ma part, fait les ouvertures nécessaires auprès de Madame le Maire de Montbéliard en lui laissant le choix de l’implantation sur les Blancheries à la condition qu’elle respecte son engagement écrit, pris à la date du 22 novembre 2017, de faire porter par la Ville de Montbéliard la différence de coût. J’ai fait cette proposition devant les élus de la Ville et de l’Agglomération lors de la réunion du groupe de travail du 19 décembre dernier. Je l’ai confirmée par écrit dans la foulée et je suis aujourd’hui dans l’attente d’une réponse de Madame le Maire de Montbéliard qui doit prendre ses responsabilités. Je n’ai pas de position dogmatique sur ce dossier mais je souhaite sincèrement, au regard des conditions de travail actuelles des enseignants du Conservatoire et des conditions d’accueil des élèves, que cette réponse arrive cette fois-ci rapidement pour un dossier ouvert au sein de l’Agglomération depuis six mois“.