Région BFC, RN : « Non à la privatisation du réseau TER en Bourgogne Franche-Comté »

Julien Odoul, Conseiller Régional et Président du Groupe Rassemblement National Région Bourgogne-Franche-Comté, s’exprime :

« Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté décidera, dans sa séance du 27 janvier 2022, de l’ouverture à la concurrence du service public ferroviaire régional, autrement dit, la privatisation de l’ensemble du réseau TER de la collectivité dès 2026. Après la lente descente aux enfers du TER mise en œuvre par la majorité de Marie-Guite Dufay (fermetures de guichets de gare, suppressions de dessertes, disparition du personnel à bord, conditions de transports dégradées et retards à répétition), cette ouverture brutale aux opérateurs privés, imposée par l’Union européenne, signe la condamnation à mort du service public des transports et annonce une catastrophe prévisible notamment en termes d’aménagement du territoire dans une Région qui est déjà la moins attractive de France.

Engagé pour défendre le service public du ferroviaire et le désenclavement, les élus régionaux du Rassemblement National s’opposent catégoriquement au démantèlement régional de la SNCF. « L’ouverture à la concurrence est une arnaque« , déclare Julien Odoul, en rappelant que l’abandon du transport voyageurs aux intérêts libéraux se fera au mépris des besoins des voyageurs et des territoires les plus ruraux« .

(source communiqué)