Renforcement des protocoles sanitaires pour la restauration scolaire à Bethoncourt

(photo Ville de Bethoncourt)

Jusqu’à 60 enfants des écoles maternelles et élémentaires de la Ville de Bethoncourt sont accueillis pour les déjeuners au CFA de Bethoncourt, encadrés par les animateurs du centre socio-culturel la Lizaine. Jusqu’aux vacances d’hiver de la zone A, les enfants étaient placés par 2 sur une table en diagonal. Les récentes recommandations de renforcements des mesures sanitaires, qui devaient impérativement être mises en place pour cette rentrée des vacances d’hiver, demandent une distanciation de 2 mètres entre les élèves et le maintien des groupes d’enfants par école et niveau. La contrainte des espaces alloués non extensibles (les élèves de maternelle et élèves d’élémentaires sont déjà répartis dans deux salles distinctes et des secteurs par écoles sont constitués pour éviter les brassages) ne permet pas de respect cette nouvelle consigne.

Jean André, Maire de Bethoncourt, a pris contact avec l’entreprise Courtet Polycom pour imaginer un aménagement spécial et, grâce à un investissement réactif, des séparations en plexiglass transparent ont pu être intégrées sur les tables de restauration des espaces dédiés pendant les vacances. Pour le Maire de Bethoncourt, “les plaques de plexiglass sont un investissement sur le long terme, elles apportent une solution moins contraignante qu’une distanciation de 2 mètres sans protection, pour les animateurs et animatrices de La Lizaine, pour le CFA et la Ville“.

Dès le retour à la cantine, chaque table pouvait accueillir 4 enfants, chacun dans une “bulle” sécurisée tout en maintenant les échanges de proximité… sans masque. Quand Maria Machado Da Silva demande aux enfants ce qu’ils pensent des nouvelles installations, ils sont unanimes : c’est mieux d’être ensemble ! Et l’Adjointe aux affaires scolaires d’ajouter : “Il est vrai que les enfants ont une grande capacité d’adaptation, nous avons pu le constater à chaque évolution du protocole sanitaire, ils sont formidables“.

(source Ville de Bethoncourt)