France Insoumise : “L’État et les représentants locaux sont les bras ballants face aux menaces de fermeture de Peugeot Japy”

La France Insoumise du Pays de Montbéliard s’exprime sur la situation de Peugeot Japy Valentigney :

L’État et les représentants locaux de la majorité, les députés Denis Sommer et Frédéric Barbier, sont les bras ballants face aux menaces de fermeture de l’entreprise Japy et au licenciement de ses salariés. Très en verve sur les problèmes de sécurité urbaine et prêts à multiplier les lois sur le sujet à des fins électoralistes, ils sont absents sur ce dossier car leur logique est celle de la non-intervention de l’État et le laisser-faire par “la main invisible du marché”. Ils sont en revanche bien présents pour déverser des milliards d’euros sans contreparties aux multinationales.

Les propositions de la France insoumise : contraindre PSA à prolonger le contrat d’approvisionnement avec Japy dont il est le principal client afin lui de donner une visibilité sur plusieurs années ; coordonner les activités de la filière automobile pour assurer des débouchés à la sous-traitance ; engager un plan de relocalisation de la fabrication de pièces détachées en s’appuyant sur le savoir-faire des entreprises comme Japy ; intervenir pour garantir le paiement des salaires.

Quant les entreprises ne remplissent pas leurs obligations en matière d’emploi et de salaires, le gouvernement doit agir en état stratège, c’est la planification“.