Denis Sommer : stratégie nationale pour l’hydrogène, on passe à la vitesse supérieure

Denis Sommer, Député 3ème Circonscription du Doubs (photo Facebook Denis Sommer)

Denis Sommer, Député de la 3ème Circonscription du Doubs, Conseiller communautaire à Pays de Montbéliard Agglomération, communique :

Je tiens à saluer la qualité du travail ayant abouti à la présentation, ce mardi 8 septembre 2020, par le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et par la Ministre de la Transition écologique, de la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France.

Après le “plan hydrogène” de 100 millions d’Euros présenté par Nicolas Hulot en 2018, après les plans de soutien à l’aéronautique et à l’automobile qui contiennent, déjà, de fortes ambitions pour l’hydrogène, le Gouvernement franchit la vitesse supérieure en mobilisant 7,2 milliards d’Euros d’investissements entre 2020 et 2030. Il s’agit ainsi d’encourager fortement la structuration de cette filière industrielle essentielle : production d’hydrogène verte (objectif de 6,5 GW d’électrolyseurs installés en 2030) ; développement d’une offre de mobilité lourde à l’hydrogène et des projets territoriaux reliés ; soutien à la recherche, à l’innovation et au développement des compétences.

Comme l’a rappelé Bruno Le Maire, ce qui est en jeu à travers cette stratégie qui “finance une industrie française et des emplois français”, c’est notre souveraineté industrielle et énergétique, c’est la création d’emplois et d’usines, c’est un engagement vers des marchés porteurs pour l’avenir, c’est notre engagement au cœur de la transition écologique. La stratégie présentée est à la hauteur des demandes des acteurs de l’hydrogène. Elle fait écho, par son ambition industrielle, au courrier que j’ai adressé dernièrement au Président de la République, dans lequel il répondait assurer une attention particulière au souhait que le “Gouvernement puisse se porter garant et stratège d’une coordination territoriale pour le déploiement de l’hydrogène et qu’il intervienne afin de consolider l’ambition des territoires dans leur politique industrielle à cet égard”.

La Région Bourgogne-Franche-Comté et le Nord-Franche-Comté possèdent tous les atouts pour s’inscrire comme des territoires porteurs, novateurs et pilotes de la filière hydrogène. Pour ne citer que quelques exemples : Alstom, à ce jour le seul acteur mondial à savoir faire le train à hydrogène ; Faurecia ou PSA, qui développent des systèmes hydrogène pour l’automobile ; l’Université, pionnière et qui a su susciter, déjà, la création de valeurs et d’entreprises innovantes à ce sujet.

La stratégie nationale se fera au plus près des territoires et avec les entreprises, que Bruno Le Maire invite à se mobiliser activement pour que nous soyons, en France, “les meilleurs en Europe, avec l’Allemagne”. Enfin, la dimension européenne de cette stratégie apporte une réelle plus-value, permettant d’envisager des projets d’ampleurs tel que la volonté de créer le premier avion neutre en carbone au monde, dès 2035, ce qui ferait de l’Europe le leader du monde aéronautique“.