France Insoumise : garantir la sécurité et la sûreté

La France Insoumise du Pays de Montbéliard s’exprime suite aux différents évènements de violence survenus sur Montbéliard et son agglomération :

Nous déplorons les violences qui ont touché le quartier de la Petite Hollande à Montbéliard ainsi que le père de famille agressé à Pont-de-Roide. Nous apportons tout notre soutien et notre solidarité aux victimes de ces agressions et nous espérons que les auteur de ses actes soient jugés et sanctionnés conformément à la loi.

Ceux qui pensent que les Insoumis prônent le chaos se trompent et notre parti n’entrera pas dans l’instrumentalisation de l’insécurité par le gouvernement pour préparer un duel Macron – Le Pen, forcément favorable à Macron. Les gouvernements successifs ont fermé des services publics, supprimé des milliers de poste de fonctionnaires, ainsi, aujourd’hui les effectifs de la police sont inférieurs à ceux de 2007.

La France Insoumise propose plusieurs mesures pour améliorer la sécurité des Français ainsi que les conditions de travail de nos policiers. Restaurer la police de proximité afin d’affirmer le caractère local de son action en refondant ses objectifs. Déployer les mêmes personnels dans les mêmes quartiers permettrait d’inscrire leurs actions dans la durée. Renforcer les moyens humains et matériels des forces de sécurité (parc automobile, uniforme, matériel quotidien). Renouvellement du parc informatique sous contrainte de la sécurisation des échanges d’informations. Lancer un plan de rénovation du commissariat de police de Montbéliard. Recruter des agents administratifs pour libérer les policiers aptes à aller sur le terrain. Améliorer l’accueil du public et diminuer le temps d’attente pour la prise en compte d’une plainte. Créer des emplois en ramenant les effectifs de police à ceux de 2007. Porter à deux ans la durée de formation des élèves gardiens de la paix. Renforcer les politiques de prévention pour éviter les phénomènes de mises en danger sociaux, économiques , scolaires ou urbains permettrait de lutter contre la délinquance des jeunes.

Nous voulons une jeunesse au service de l’intérêt général. Nous proposons de créer un service citoyen obligatoire pour les femmes et les hommes avant 25 ans , proche du lieu de vie, pour neuf mois, rémunéré au smic et affectés à des tâches d’intérêt général : secours à la population, sapeurs-pompiers, sécurité publique, défense, sécurité civile, environnement, appui à des associations.

La politique de sécurité doit être refondée en lien avec la population et par le renforcement des services publics sur la base du triptyque “prévention, dissuasion , sanction”“.