Femmes battues pendant le confinement : des Conseillers départementaux du Doubs demandent des chambres d’hôtels

Photo d'illustration (photo Adobe Stock / tonjung)

Magali Duvernois et Philippe Claudel, Conseillers départementaux du Doubs du canton de Bethoncourt, ont adressé un courrier à Christine Bouquin, Présidente du Conseil départemental du Doubs, concernant la situation des femmes battues durant la période de confinement actuelle :

“(…) Nous nous permettons de vous adresser ce courrier pour partager avec vous l’initiative du Conseil départemental de Seine Saint-Denis en faveur de la protection des femmes battues et des enfants en danger. Nous le savons, l’expérience du confinement est dangereuse pour de nombreuses personnes en ce qu’elle induit davantage de risques de violences dans le cadre familial et conjugal. Le département du Doubs n’échappe pas à ces violences faites aux femmes. Or, le Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis avec son équipe a décidé, en lien avec la Justice le financement d’une dizaine de chambres d’hôtel dans lesquelles les conjoints violents seront contraints de rester sur décision de justice, et afin de s’assurer de leur éloignement. En effet, pour protéger les femmes victimes de violences, et parce que ce ne sont pas à elles de quitter le domicile familial, nous souhaiterions que vous, en tant que Présidente du Département du Doubs, et toujours en collaboration avec la Justice, vous vous engagiez dans cette même démarche (…)”.