Europe Ecologie Les Verts Pays de Montbéliard : l’écologie, c’est mieux avec des écologistes

Bernard Lachambre, porte-parole Europe Ecologie Les Verts Pays de Montbéliard, communique concernant l’Election municipale 2020 de Montbéliard :

Cette année, tous les candidats aux municipales parlent d’écologie. Mais il y a loin de la parole aux actes ! Europe Ecologie Les Verts a choisi de partir sur la liste “Montbéliard en Commun Ecologique et Solidaire avec Eric Lançon” pour les municipales. Pourquoi ?

Tout d’abord, nous ne pouvons pas faire confiance à Denis Sommer, député LREM, même s’il met en avant des propositions écologiques dans ses tracts, elles sont en parfaite contradiction avec la politique de la majorité nationale qu’il soutient. Quelques exemples. Rénovation des logements : dans son programme, le député LREM propose que la ville accompagne les copropriétés pour réaliser des travaux d’isolation alors que l’état est insuffisamment engagé. Actuellement la rénovation stagne à 100 000 logements par an alors que l’objectif affiché est de 500 000 logements par an. Insuffisant ! Avec Eric Lançon, nous mettrons en place un guichet unique où les habitants pourront avoir des conseils, connaître les modes de financement possibles et les aides de l’état ou de la région auxquelles ils ont droit. Cet interlocuteur unique les accompagnera aussi pendant les travaux (choix et suivi des artisans). Objectifs : déjouer les arnaques nombreuses (sollicitations téléphoniques pour isolation à 1 €…), proposer un accompagnement individualisé, créer des emplois locaux. La rénovation énergétique des logements, en particulier des copropriétés sera un axe fort de notre action : elle réduit les dépenses des ménages, elle est bonne pour le climat et pour l’emploi.

Le Vélo. Dans son programme Denis Sommer parle aussi du vélo, il veut que la ville s’engage. Mais le gouvernement n’est pas du tout à hauteur quand il met en place un Plan National Vélo avec la création d’un fonds vélo doté de 350 millions sur 7 ans, soit 50 millions par an. Alors que les besoins pour la réalisation de ce plan se montent à plus de 200 millions par an. Insuffisant ! Avec Eric Lançon, nous mettrons la priorité sur les points noirs en nous appuyant sur les associations de cyclistes. L’enquête 2019 du baromètre des villes cyclables ne note pas de progrès par rapport à 2017. L’accès au centre-ville à partir des quartiers est difficile et les points noirs toujours aussi nombreux (place Ferrer, début du faubourg de Besançon, carrefour Helvétie/Chabaud Latour, bas de la rue de la Petite Hollande, passage sous rail, côte de l’hopital …) Nous créerons des pistes cyclables pour accéder aux établissements scolaires, des parkings sécurisés. Nous mettrons en place des vélos en libre service. Nous faciliterons aussi la marche à pied et les déplacements en bus (amélioration du réseau et mise en place progressive de la gratuité).

Le bio et les pesticides. Le président Emmanuel Macron s’est engagé en novembre 2017 à interdire complètement le glyphosate (Round Up) dans les 3 ans. Sous la pression des lobbies, cette date est repoussée régulièrement 2021, 2022, 2023… Le gouvernement vient même de décider que l’épandage de pesticides pourra se faire à 5 mètres des habitations. De qui se moque-t-on ? La demande de produits biologiques s’accroît rapidement mais l’offre est insuffisante. L’importation d’alimentation bio pèse sur la balance commerciale de la France. Il n’y a pas de soutien national à l’agriculture bio et trop de place laissée aux lobbies de l’agriculture industrielle. Monsieur Sommer qu’avez-vous fait ? Avec Eric Lançon, nous nous sommes engagés pour 100% de bio et de local dans les assiettes des élèves de Montbéliard. Nous mettrons en place du maraîchage bio, nous développerons les jardins familiaux et même les jardins partagés dans les quartiers et les jardins pédagogiques dans les écoles. Montbéliard doit devenir une ville verte et bio.

Rappelons quelques paroles fortes. Nicolas Hulot, le 28/08/2018 « Je quitte le gouvernement. Je ne veux plus me mentir ». Matthieu Orphelin, député LREM et proche de Hulot quitte LREM le 6/02/2019 en invoquant « des avancées insuffisantes sur les enjeux climatiques, écologiques et sociaux ». Le Haut Conseil pour le Climat mis en place par Emmanuel Macron publie son premier rapport le 25/06/2019. Extraits : « au rythme actuel, les engagements de la France ont peu de chance d’être tenus », « Les lois et les grands projets prennent trop peu en compte les émissions de gaz à effet de serre ». Le rapport pointe en particulier le secteur du logement. Autant de signaux qui montrent l’insuffisance de la politique écologique du gouvernement que soutiennent les députés LREM dont Denis Sommer. Et on pourrait continuer. L’urgence climatique n’est ni une priorité du gouvernement ni une priorité des députés de LREM !

Et bien sûr, nous ne pouvions pas partir avec Marie-Noëlle Biguinet. Il est sans doute inutile de développer. Rappelons simplement que ni la piétonisation, ni les pistes cyclables n’ont progressé ces 6 dernières années. Il n’y a même pas de piste cyclable sur la rue de la Schliffe dont les travaux se sont terminés il y a peu de temps. Et le parcours des boulevards ceinturant le centre ville est toujours aussi scabreux pour les cyclistes. Par contre les parkings s’étendent car de nombreuses personnes travaillant à Montbéliard ne trouvent pas d’autres modes de transport pratiques et sûrs pour remplacer la voiture.
Le nouveau parvis de la gare a perdu ses arbres, il est encore plus minéral. Chacun a pu se rendre compte au cours de l’été dernier qu’y rester quelques minutes dans l’après-midi était insupportable. Avec la multiplication des canicules dans les années à venir, cette situation sera de plus en plus fréquente. Alors bien sûr, Marie-Noëlle Biguinet veut planter des arbres, mais que l’a-t-elle fait avant ! Elle veut « revoir les aménagements des espaces publics, comme le stationnement, tout en laissant une place à la voiture. » Ca s’appelle ménager la chèvre et le chou (les piétons et les voitures), mais ici cela risque de ne ménager personne ! Alors oui, par un dialogue constructif avec les habitants de Montbéliard et les forces de gauche, nous construisons un programme Solidaire et Ecologique pour Montbéliard. Oui, nous voulons une ville écologique et nous la bâtirons avec Eric Lançon et tous les candidats de la liste Montbéliard en Commun Ecologique et Solidaire !“.