Alexandre Gauthier : élèves sacrifiés au Collège Lou Blazer de Montbéliard

Alexandre Gauthier, Adjoint aux Sports et aux Affaires scolaires de Montbéliard (photo Facebook Alexandre Gauthier)

Alexandre Gauthier, Adjoint au Maire de Montbéliard en charge des Sports et des Affaires scolaires, s’exprime concernant le Collège Lou Blazer de Montbéliard :

Pour soulager le Collège Lou Blazer de Montbéliard, le nouveau plan de sectorisation des collèges du Conseil départemental sacrifie plus d’une centaine d’élèves de la Petite Hollande en les transférant dès la rentre de septembre 2020, vers le collège de Voujeaucourt. Tout comme les parents d’élèves, les enseignants et l’Education Nationale, nous, élus de la ville de Montbéliard avons été mis devant le fait accompli et déplorons la méthode, autocratique et sans concertation de la Vice-Présidente du département en charge des collèges, Mme Chavey. En effet, si nous pouvons admettre que ce dossier est très compliqué à gérer au vu des erreurs commises par l’ancienne majorité et de Jacques Hélias, avec le choix d’un collège unique sur le secteur de la Petite Hollande, il est dans ce cas nécessaire de réunir le maximum d’acteurs concernés par le problème, afin de pouvoir mettre l’ensemble des possibilités sur la table. La méthode est d’autant plus regrettable que Mme Chavey fait équipe pour la prochaine élections municipale avec Denis Sommer, sur le thème de la démocratie participative. Quelle malhonnête hypocrisie !

Au-delà de la forme il y a de trop nombreuses raisons pour lesquelles nous ne pouvons cautionner ce choix et marquons notre solidarité avec les parents d’élèves de Lou Blazer. Les moyens mis en place dans le cadre du réseau d’éducation prioritaire (REP+) de ce secteur, qui permettent à un grand nombre d’enfants de ne pas se retrouver en difficulté scolaire ne leur seront plus accordé à Voujeaucourt, alors qu’ils leur sont nécessaire dans leurs parcours d’apprentissage. Les transports méridiens pour les élèves externes ne sont prévus dans aucun collège. Certaines familles seront alors obligées d’inscrire leurs enfants à la restauration scolaire alors qu’elles n’en ont pas les moyens. Le choix nébuleux des élèves qui seront forcés de partir vers Voujeaucourt. Il y a actuellement trop de zones d’ombres quant aux critères de sélection qui seront malheureusement arbitraires. D’autres pistes de réflexion peuvent être menées pour trouver une solution de proximité. En particulier, la mairie propose les locaux de l’ancien Lidl au Coteau Jouvent. Mais on peu aussi imaginer la mise en place d’algecos, ou une installation partielle sur le secteur Germaine Tillion, par exemple…

Si nous avions été écouté il y a quelques années sur l’implantation du nouveau collège qui aurait pu se faire sur le secteur Pajol, faisant l’économie d’un gymnase et d’un service de restauration (mutualisé avec l’école de Police), alors les économies réalisées auraient pu servir à la construction d’un autre collège pour le Pays de Montbéliard qui aurait été une vraie bulle d’air dans cette sectorisation. Mais quoi qu’il en soit, nous sommes toujours prêts à nous mettre autour de la table avec les représentants du département, les parents d’élèves et l’éducation nationale pour sérieusement réfléchir à ces dernières possibilités, qui éviteraient à tous, bien des tracas“.