Martial Bourquin : fusion PSA-Fiat Chrysler, attention à préserver les sites et les emplois

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs (photo Facebook Martial Bourquin)

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs, s’exprime suite à l’annonce du projet de fusion Groupe PSA – Fiat Chrysler (notre info du 31/10/2019) :

Ce jeudi 31 octobre 2019, nous apprenions la fusion entre PSA et l’italo-américain Fiat Chrysler Automobiles. Ce mariage devrait faire disparaître les points faibles des deux maisons. En effet, Fiat Chrysler a un gros retard dans le verdissement de sa gamme et s’expose ainsi à de lourdes amendes liées à la réglementation européenne en matière de CO2. Cette fusion leur permet de bénéficier des technologies d’électrification et de trouver de nouveaux marchés. PSA était un groupe en bonne santé, avec une marge historique cette année, mais trop petit et trop européen. Mais la question essentielle suite à cette fusion est l’impact sur les usines des deux groupes. Le DRH assure qu’il n’y aura pas de fermeture de sites dans l’hexagone, don’t act ! Mais je rappelle ici que PSA emploie 47 000 personnes dans 15 usines en France, Fiat 60 000 personnes sur 27 sites en Italie. Le risque d’une telle alliance serait la volonté de faire des économies d’échelle, en recherche et développement et à terme de personnel avec des fermetures de sites. Je note au passage qu’il est assez incroyable d’installer le siège social au Pays-Bas, qui n’est autre qu’un paradis fiscal. Les autorités françaises doivent exiger le contenu exact de l’accord mais aussi et surtout veiller à ce que la production se poursuive en France et en Italie afin d’empêcher toute délocalisation“.