Élections municipales 2020 à Mandeure : Julien Ceccarelli non-candidat

Julien Ceccarelli, Adjoint au Maire de Mandeure, annonce qu’il ne sera pas candidat aux Élections municipales 2020 à Mandeure :

Depuis mon enfance, une chose me passionne. Une chose faite de femmes et d’hommes courageux. Une chose faite de passions, d’amours, de labeur, parfois de souffrances. Une chose commune, à nous toutes et tous, que nous partageons ensemble. Une identité qui nous vient du sol que nous touchons chaque jour. C’est Beaulieu Mandeure ! Ses rues, ses activités, ses champs, ses forêts, ses gens, ses usines, son Histoire unique. Son passé, son présent, son devenir. 30 ans, que j’aime à vivre dans cette commune avec vous. La passion Mandubienne qui me colle à la peau, m’oblige à vous écrire. D’abord, nous avons de la chance d’avoir un si beau pays, cet héritage unique. De sa naissance à l’époque celtique, à son apogée sous l’empire romain, à sa principauté puis sa république autoproclamée et notre époque faite d’activités industrielles et de cités ouvrières.

Puis si le type Italien que je suis est là, c’est que cette aventure industrielle était une promesse de prospérité. Promesse assurée des valeurs de la république. La liberté, le travail et une vie paisible. Il n’en fallait pas plus à l’époque de mes arrières grands parents, pour avoir envie de s’installer après avoir quitté leur Patrie fasciste. Si je suis de Mandeure depuis 30 ans physiquement, mon nom lui, est depuis 4 générations Mandubien ! Je suis aussi avec fierté un Pepe, un Behra, un Vadam. C’est ça la France. Liberté, Égalité, Fraternité !

En mars 2014 vous avez fait de moi l’adjoint au Maire que je suis. Un immense honneur éternel ! Modestement, j’ai redonné un souffle à Mandeure, à ses manifestations, à son Patrimoine, à sa vie démocratique, à sa communication, etc. Sans l’appui de l’équipe municipale et des agents, rien n’aurait été possible. Merci à vous toutes et tous et à eux.

J’ai le regret, car c’est une défaite quelque part pour moi, de vous annoncer que je ne serai pas candidat dans l’équipe majoritaire actuelle. C’est une déchirure, vive, inaltérable, me donnant les larmes car j’ai cru au pacte républicain, j’ai cru qu’une commune pouvait se donner des moyens démocratiques, pouvait se donner un conseil avec une composition variée, multiple, plurielle. Comtois, rends-toi ! Nenni, ma foi ! Ma foi ! En la République, en la Démocratie, en vous toutes et tous, Mandubiennes, Mandubiens, citoyennes, citoyens. Rien ne peut altérer ma volonté d’agir pour notre commune. Je suis et reste à votre disposition et service. En mars 2020 nos chemins se quitteront peut-être mais nous partagerons toujours ce Beaulieu qu’est Mandeure. Bien à vous toutes et tous“.