Le 19, CRAC Montbéliard : Serge Lhermitte, “Puis vint le blanchiment des exosquelettes”

Le 19, Centre Régional d'Art Contemporain de Montbéliard (photo CRAC)

L’exposition “Puis vint le blanchiment des exosquelettes” de Serge Lhermitte fera le point sur dix de ses productions autour de la question des mutations du travail et présentera également les deux premières installations d’un nouveau cycle consacré aux moyens de communication, historiques et actuels. Les dispositifs d’images de Serge Lhermitte, ainsi que ses objets, explorent et analysent les mutations contemporaines : celles des modes et conditions de travail actuelles (salariat, retraites, réduction du temps de travail, auto-entreprenariat, startups, open spaces, etc.), mais aussi celles de l’architecture, de l’urbanisme. Tous ces phénomènes sociaux influent sur la construction de nos identités et dans l’élaboration de nos subjectivités, de notre être au monde. L’artiste propose des images réflexives, où les espaces privés et publics se replient les uns sur les autres. Si, dans son travail, il tourne le dos à la photographie documentaire, il tient à se démarquer d’une photographie plasticienne dans sa mise en exposition. Pour chacune nouvelle série d’images, Serge Lhermitte invente un protocole particulier, un cadrage et un dispositif spécifique de monstration en lien avec les sujets des images et les problématiques soulevées. L’artiste crée des images à la fois directes, complexes et énigmatiques. Une esthétique hybride qui articule deux dimensions apparemment antinomiques : réalisme sociologue et symbolisme artistique. Né en 1970, Serge Lhermitte vit et travaille à Strasbourg et à Clermont-Ferrand. En collaboration et en co-production avec l’Espace arts plastiques Madeleine Lambert de Vénissieux.

Serge Lhermitte, “Puis vint le blanchiment des exosquelettes”, au 19, CRAC de Montbéliard, du samedi 9 février 2019 au dimanche 14 avril 2019, vernissage vendredi 8 février 2019 à 18h30.

infos > 03 81 94 13 47 ou mediation19crac@gmail.com