Martial Bourquin : “le Grand Débat, s’il y a débat il doit être libre”

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs (photo Facebook Martial Bourquin)

Martial Bourquin, Sénateur du Doubs, s’exprime suite à la lettre d’Emmanuel Macron, Président de la République Française, du dimanche 13 janvier 2019 (notre info du 13/01/2019) :

S’il y a débat, il doit être libre : sans exception, sans tabou. Il ne peut se tenir uniquement sur les thèmes voulus par le Chef de l’Etat. Les questions liées au pouvoir d’achat sont essentielles tout comme celles de la justice sociale, fscale et des institutions. Le Président Macron ne peut appeler au débat et annoncer d’avance qu’il ne détricotera pas ce qu’il a fait depuis 18 mois. Or, c’est avant tout sa politique, sur le matraquage fscal et la suppression de l’ISF qui est à l’origine de cette crise sociale sans précédent. C’est aussi son style de gouvernement, la présidence jupitérienne qui décide de tout sur tout avec un grand mépris pour les Français qui sont sans cesse décriés, dévalorisés et parfois insultés. Ce style est insupportable, les Français ne le supportent plus“.