Conférence à Grand-Charmont : archéologie à Grand-Charmont

(photo d'illustration)

En août et septembre 2017, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a réalisé une fouille archéologique de 6000 m² à Grand Charmont. Cette opération a été conduite dans le cadre de l’aménagement, par la SedD, de l’écoquartier des Grands Bannots. Menées sur prescription de l’État (DRAC Bourgogne-Franche-Comté), ces recherches ont mis en évidence un habitat du Néolithique, daté entre 4200 et 4000 ans avant notre ère. Il s’agit de la première maison Néolithique à ce jour connue dans la région, hormis celles qui ont pu être identifiées sur les sites lacustres francs-comtois. Les vestiges mis au jour indiquent que le site était un lieu important de production de haches polies en roche vosgienne. Les blocs qui ont servi à produire ces haches viennent d’une carrière située à Plancher-les-Mines, à une vingtaine de kilomètres au nord. Suite à leur acheminement sur place, ils étaient taillés puis polis avant fabrication. Le site de Grand-Charmont a livré plus de 2 000 éclats, déchets de taille ou ébauches de haches brisées lors de leur façonnage. Avant utilisation, les haches doivent être polies : de nombreux fragments de polissoirs ont été mis au jour. Un autre secteur de la fouille a également livré beaucoup d’autres vestiges qui indiquent la présence d’un espace lié à l’habitat : parmi eux comptent des meules à grains, des vases et des zones de stockage de céréales. Cette découverte est d’un grand intérêt scientifique en effet, c’est la première fois qu’il est ainsi possible d’étudier un site d’habitat du Néolithique moyen lié aux productions de haches et ainsi de reconstituer la chaine opératoire de fabrication de ces outils.

Une conférence “habitat et production de haches néolithiques à Grand-Charmont” aura lieu vendredi 7 décembre 2018 à 18h Salle Kauffmann à Grand-Charmont.