Tribune Nord Sochaux : “nous ne reviendrons pas encourager cette équipe”

(photos Planète Sochaux)

Tribune Nord Sochaux, collectif de supporters du FC Sochaux-Montbéliard, communique :

Non, nous ne reviendrons pas encourager cette équipe le mardi 4 décembre 2018 face à Ajaccio. Ni de sitôt d’ailleurs – à moins que le départ des indésirables soit prévu incessamment sous peu ? Ce qui, en effet, changerait la donne. La contrepartie mérite réflexion. Navré pour l’intéressé, mais que l’entraîneur du FCLB soit Aira, Daf lui-même ou Zidane, le problème de fond reste similaire tant que les prestataires basques et les dirigeants chinois traîneront leur misère aux abords de Bonal. Certes, il faut toutefois reconnaître par cela une bonne nouvelle : il y a un pion-Baskonia en moins sur l’échiquier (notre info du 25/11/2018 “José Manuel Aira n’est plus entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard”). Courage à Omar (notre info du 25/11/2018 “Omar Daf nouvel entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard”) : sa tâche – forcée ou voulue ?! – est une prise de risque. Si besoin est, les responsables de notre groupe se tiennent à sa disposition pour évoquer le sujet personnellement, sans présence aucune de Ledus-Baskonia. Le respect mutuel entre lui et nous a toujours été de mise et, malgré ses appels, il comprend notre position, nos idées, nos actions, c’est certain.

Profitons-en pour élargir notre horizon immédiat : il est ô combien intéressant de constater comment un changement sportif peut mettre directement en lumière les Supporters Sochaliens ! Curieux raccourci… À moins qu’un Bonal qui sonne creux commence à poser de sérieux soucis ? Ne tombons pas dans ces leurres absurdes et encourageons les Supporters, le grand public et les journalistes à se poser les bonnes questions. Notre FCSM est malade, c’est certain. Malade d’un poison, ingurgité contre son gré, qu’il serait aisé de combattre à condition d’en avoir la volonté. Les Supporters, après une logique période de crise et de flou, mettent désormais ensemble du cœur à l’ouvrage. Qu’en est-il des autres éventuels protagonistes liés de près ou de loin au club ?

Le problème n’est pas sportif, il est un cran au-dessus, nous ne cessons de le répéter. Un changement d’entraîneur ne va donc pas résoudre grand-chose. Ce problème majeur est de l’ordre de la gestion, de l’ordre politique et de l’ordre vital. Ainsi, pendant que l’on décale l’attention ; pendant que Vizcaïno interdit aux U 19 de venir remercier leur public ; pendant que la sécurité du FCLB, mais aussi la municipalité et la maréchaussée locale veulent réprimer nos actions de soutien au Blum ; pendant que les politiques du Pays de Montbéliard et les partenaires brillent par leur absence silencieuse ; et pendant que les passages alarmants devant la DNCG deviennent normaux et banals ; le virus continue d’affaiblir et de tuer à petit feu notre Institution.

Quand allons-nous nous focaliser sur les réelles préoccupations vitales de notre FCSM ? Quand allons-nous, tous ensemble, prendre nos responsabilités ? Quand allons-nous cesser de dériver pour nous concentrer sur la réalité actuelle de la situation de notre club ? Les véritables questions sont posées“.