Le conjoint de la jeune femme de 21 ans morte à Mandeure mis en examen pour meurtre

La Cité judiciaire de Montbéliard (photo Google)

Il y a une semaine, jeudi 25 octobre 2018 à Mandeure dans le Pays de Montbéliard, une jeune femme de 21 ans est décédée, vraisemblablement quelques heures après avoir reçu des coups de son conjoint de 23 ans (notre info du 29/10/2018). Le compagnon, présumé auteur de faits de violence, avait été placé en hôpital psychiatrique, puis sorti et placé en garde-à-vue. Selon France Bleu Belfort-Montbéliard, lors de sa garde-à-vue le jeune homme a plaidé la dispute conjugale qui a mal tourné et conteste avoir voulu donner la mort. Une autopsie du corps de la jeune maman a confirmé que la mort est “le résultat de plusieurs coups portés à la tête, à mains nues, ou avec un objet type bombe lacrymogène“, l’enquête devra le déterminer. L’avocat du jeune homme, Maître Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathan Daval dans l’affaire du meurtre d’Alexia Daval de Gray (70), a déclaré, selon France Bleu Belfort-Montbéliard : “On a affaire à quelqu’un qui n’a jamais été condamné, qui est très jeune et qui vient d’un milieu socio culturel inséré. Il est totalement effondré par rapport à ce qui s’est passé, presque étranger aux faits qu’il ne revendique nullement. Sa responsabilité factuelle qu’il ne peut contester ne veut pas dire responsabilité pénale“. Le jeune homme est en détention provisoire, mais son avocat va demander son placement en centre médico psychologique régional, une unité en santé mentale placée au sein de certains établissements pénitentiaires.

L’Etat a mis en place des outils si vous êtes victime ou témoin de violences conjugales : https://stop-violences-femmes.gouv.fr ou téléphone 3919.