Tribune Nord Sochaux : « nous démissionnons de notre poste de fidèles supporters du FC Sochaux-Montbéliard »

Tribune Nord Sochaux, collectif de supporters du FC Sochaux-Montbéliard, communique suite à un courrier qu’ils ont adressé au FC Sochaux-Montbéliard le mardi 3 juillet 2018 :

« Cher Football Club Sochaux-Montbéliard,
Par cette lettre, nous te notifions notre volonté de quitter notre poste de fidèles supporters que nous occupons au stade Bonal et dans bon nombre d’enceintes à l’extérieur depuis des années, en contrat à durée indéterminée depuis la nuit des temps, dont la fin n’était en somme jamais prévue – ni même imaginée d’ailleurs.
Ayant effectivement été sans doute trop naïfs, trop candides et trop utopiques au sujet des moyens mis en œuvre pour te sauver de cette destruction croissante signée Ledus puis Baskonia, à la vue des agissements non-cautionnables de la part de ces seconds depuis le 18 juin dernier, nous ne nous reconnaissons plus en toi. Tout cela nous pousse à un mea culpa et à une révision de notre posture adoptée le 9 juin 2018 en assemblée générale et diffusée le 17 juin 2018 par communiqué (notre info du 18/06/2018).
Par conséquent, nous ne respecterons aucun préavis et annonçons un boycott pur et simple des abonnements pour la saison 2018-2019 ainsi que des matches aussi bien à domicile qu’à l’extérieur, avec prise à effet imminente. Cela, nous concernant, n’est en aucun cas synonyme de mort et de désespoir. Au contraire, nous estimons prendre nos responsabilités face à ce qui n’est plus cautionnable et tolérable. Nous avons d’ores et déjà signé un nouveau CDI proposant deux types d’activité : d’une part, la poursuite de cette lutte à très forte fréquence pour te sauver coûte-que-coûte car, au fond, nous t’aimons et c’est pour toi que nous agissons de la sorte ; d’autre part, la poursuite étoffée d’une vie associative pour faire perdurer et vivre à la fois notre groupe et le Supportérisme Sochalien. Nous avons foi et confiance en la maturité de nos membres, sympathisants et supporters qui sauront nous suivre.
Ainsi, notre démission est effective dès aujourd’hui, de même que la prise de nos nouvelles fonctions.
Je te prie d’agréer, mon cher FCSM, nos respectueuses considérations. Surtout, crois en notre promesse de tout faire pour te sauver, car le visage que tu présentes aujourd’hui n’est pas le tien« .