Allergie pollens : début de la surveillance des pollens pour 2017

(visuel d'illustration)

ATMO Franche-Comté, en partenariat avec l’ARS (l’Agence Régionale de Santé), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) et le Réseau des Allergologues de Franche-Comté (RAFT), surveille les pollens en Franche-Comté. Cette surveillance permet aux médecins de notre région de mieux diagnostiquer une allergie chez les patients venus les consulter et aux personnes allergiques de limiter les effets de l’allergie en prenant un traitement préventif au début du pic pollinique.

La saison 2017 a démarré le mardi 7 février 2017 avec la remise en fonctionnement des deux capteurs de la région, l’un a Besançon et l’autre à Bart dans le Pays de Montbéliard. Ce dispositif permet de récolter les pollens présents dans l’atmosphère, en vue de les analyser au laboratoire afin de déterminer quelles espèces affectent ou sont sur le point d’affecter les allergiques. Les résultats de ces analyses sont diffusés chaque semaine au travers d’un bulletin allergopollinique, complété des observations et conseils des allergologues de la région.

Les premières espèces rencontrées cette année sont des arbres à fort potentiel allergisant : le noisetier, en majorité écrasante, accompagné de quelques grains de cyprès, aulne et frêne. Toutefois, peu de grains de pollen étant pour l’heure observés, le risque pour cette semaine est de 2 sur 5, soit un risque qui reste “faible” pour les allergiques. Le bouleau, particulièrement allergisant, devrait apparaître sur les capteurs dans le courant du mois de mars 2017.