MA Scène Nationale : “Tordre” à la Scène numérique de Numérica à Montbéliard

Jouant sur les ruptures et des registres très différents, Rachid Ouramdane se révèle un portraitiste d’une grande sensibilité. Il croise les trajectoires de deux femmes hors du commun et révèle leurs déconcertantes fragilités. Le chorégraphe capte auprès d’elles le geste singulier – celui qui, ordinaire ou pas, nous fait chacun être à nous-mêmes – et les amène à transcender leurs différences via une danse habitée.

Depuis l’enfance, Lora Juodkaite ne peut s’empêcher de tourner sur elle-même. Pour trouver l’apaisement, elle ferme les yeux et se met à tourbillonner comme une toupie. Annie Hanauer a une silhouette longue et un bras équipé d’une prothèse. Rien ne semblait les prédestiner à la danse. Et pourtant, dans une blancheur immaculée, elles offrent une performance fougueuse, libre et contagieuse. Cette manie qu’elle pensait ne jamais pouvoir dévoiler, Lora n’a plus besoin de la cacher. Tournant sur elle-même, elle se laisse emporter dans un mouvement perpétuel aux accélérations foudroyantes qui nous bouleverse étrangement. Quant à Annie, elle imprime sa danse de sa dissymétrie lors d’un solo déroutant entre minutie d’orfèvre et euphorie. Tordant la faille afin de la dépasser, Rachid Ouramdane dessine un portrait sensible, rend tangible l’invisible et un extraordinaire élan de vie.

“C’est une danse de deux solitudes fraternelles débordantes de vitalité. Juste cela dans une chorégraphie parfaitement réglée, c’est énorme.” Marie-Christine Vernay, Libération.

“Tordre” de Rachid Ouramdane mercredi 30 mars 2016 à 20h et jeudi 31 mars 2016 à 20h à la Scène numérique de Numérica à Montbéliard.

infos > www.mascenenationale.com