MA scène nationale : “Quelque chose de possible” aux Bains Douches de Montbéliard

Étouffés par une société individualiste à laquelle ils sont étrangers, deux individus diamétralement opposés se rencontrent, s’apprivoisent et s’inventent un chemin de liberté. Oscillant entre discrétion et violence contenue, un éloge à l’amour parfois brut, loin des mièvreries des diktats médiatiques.

Un homme et une femme que tout sépare – hormis la solitude, la folie et la soif d’amour – vont s’aimer. Exit la romance digne d’un conte de fées ou d’une publicité ! Parfait contre-pied des clichés à l’eau de rose, cette rencontre est un parcours initiatique d’êtres s’ouvrant l’un à l’autre. L’espace théâtral fait surgir des bribes de réel et jaillir du fossé social creusé entre les héros des malentendus franchement comiques. Ce Quelque chose de possible est une création théâtrale sous influence. Librement inspirée du film Minnie and Moskowitz de John Cassavetes, elle y puise le matériau d’une comédie moderne pour mieux en démonter les codes et ressorts. Conçue par Aurélia Guillet et David Sanson comme un film, la pièce s’appuie sur un synopsis millimétré, avec personnages ciselés, séquençage et montage. Les scènes se succèdent par ellipses, ruptures ou fondus enchaînés, avec la présence onirique, poétique et décalée d’un étrange chanteur de cabaret. Au fil d’une vraie bande-son, ponctuée par des vidéos projetées image par image, se dévoilent un inconscient enfoui, des rêves d’avenir et un passé en flash-back.

“Quelque chose de possible” par Cie Image 1/2 mardi 22 mars 2016 à 20h aux Bains Douches de Montbéliard.

infos > www.mascenenationale.com