Dans l’affaire dite “Ayoub”, le policier ayant fait usage du flashball vient de bénéficier d’un non-lieu

Dans l’affaire dite “Ayoub”, un jeune montbéliardais de 17 ans touché gravement à l’leœil par un tir de flashball le 7 février 2011 lors d’une rixe place du Temple à Audincourt, le policier ayant fait usage du flashball vient de bénéficier d’un non-lieu, l’information judiciaire ne permettant pas d’établir une faute pénale, le jeune touché ayant perdu un œoeil a toujours expliqué qu’il ne faisait pas partie de l’émeute et le policier que le tir n’était pas dirigé contre lui.