Christian Ndongo Medjo nommé référent départemental pour le Doubs de la République En Marche

Lundi 23 Novembre 2020, le Bureau Exécutif d’En Marche a nommé Christian Ndongo Medjo référent départemental pour représenter le mouvement dans le Doubs : “Marcheur engagé, issu de la société civile, ce Montbéliardais adhérent à En Marche depuis avril 2016, s’est investi très tôt dans le mouvement local. Né dans une petite ville du Cameroun, naturalisé Français à l’issue de démarches qui durèrent près d’une décennie, il est père d’un fils de 17 ans actuellement étudiant en classe préparatoire aux grandes écoles. Désormais professeur d’économie et gestion, il a fait partie de cette nouvelle génération, de femmes et d’hommes qui se sont mobilisés pour intégrer l’univers politique et défendre les valeurs d’En Marche – le progressisme, l’humanisme et la bienveillance“.

Christian Ndongo Medjo a également secondé Margot Brisson lors de sa référence par intérim. “Il connaît donc bien l’organisation du mouvement tant au niveau local que national ainsi que la configuration politique du Doubs” précise le parti. Une équipe départementale sera prochainement constituée. “J’ai bien entendu proposé à mes pairs auditionnés, de participer à la prochaine équipe départementale. La décision d’y participer leur reviendra. Dans le respect des statuts, il n’y aura pas de co-référent“, explique Christian Ndongo Medjo qui organisera le mouvement dans le cadre d’une gestion collaborative avec une équipe paritaire, mobilisée et représentative de l’ensemble du département. “La première étape pour l’heure est de constituer son équipe départementale afin de commencer le travail au plus vite, la situation sanitaire nous demande d’être rapidement opérationnel, d’autres projets et actions seront mis en place avec notamment la préparation des élections départementales et régionales“, détaille La REM.

Je suis né sur un continent où un adage populaire veut “qu’un homme sage est celui qui plante un arbre dont il sait qu’il ne profitera pas de l’ombre“, raconte Christian Ndongo Medjo, “je souhaite, et je travaillerai en conséquence avec ma nouvelle équipe, au service des citoyennes et citoyens. Servir, et non se servir. La politique n’est pas, et ne doit pas être, l’affaire de quelques privilégiés ou initiés, ni le fruit d’une hérédité. J’en suis un exemple concret. Avec la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons et qui est sans précédent, nous sommes tous amenés à nous réinventer. En Marche 25 doit être au plus près de chaque habitant et de ses problématiques. Être une écoute attentive, pouvoir relayer leurs demandes et requêtes auprès de nos élus, de nos ministres et de notre Président. Sur le territoire, je veux que notre mouvement puisse innover, être force de réflexion et de propositions pour améliorer le quotidien de chacune et chacun. Je tiens également à saluer le travail qui a été accompli depuis 4 ans par les équipes qui m’ont précédé“.