Alexandre Gauthier : “Enfin une solution pour le Collège Lou Blazer de Montbéliard”

Alexandre Gauthier, Adjoint aux Sports et aux Affaires scolaires de Montbéliard (photo Facebook Alexandre Gauthier)

Alexandre Gauthier, Adjoint au Maire de Montbéliard en charge des Sports et des Affaires scolaires, s’exprime concernant le Collège Lou Blazer de Montbéliard :

Depuis bientôt 3 ans, le Collège Lou Blazer de Montbéliard rencontre un problème de sureffectif très critique et nous n’avons eu de cesse que d’interpeller à ce sujet l’Education Nationale ainsi que la conseillère départementale de Montbéliard et, accessoirement, Vice-Présidente en charge des collèges, Mme Chavey. La gestion des collèges étant une compétence du département, il semblait normal que cette dernière fasse remonter l’information pour faire preuve de réactivité et de concertation afin d’apporter une solution. C’est seulement en octobre dernier, et à la surprise de tout le monde, que Mme Chavey proposait comme solution la mise en place d’une sectorisation unique entre la Petite Hollande et Voujeaucourt afin de transférer environ 120 élèves de Lou Blazer vers Jean-Jacques Rousseau, projet fait sans aucune concertation avec les acteurs impactés tel que les enseignants, les élus, l’Education Nationale et les parents d’élèves, tous mis devant le fait accompli. Dans ce contexte nous avons, avec l’ensemble des élus de la majorité municipale, refusé ce projet et avons marqué notre solidarité avec les parents d’élèves de Lou Blazer. Car, au-delà de la méthode de “travail” dictatoriale et autocentré de Mme Chavey, c’est surtout le manque de précision sur le fond qui nous inquiétait particulièrement.

En conséquence, nous avons réitéré à la Présidente du Département et aux représentants des parents d’élèves un certains nombres de solutions que nous avions déjà proposées, pour répondre à ce problème et c’est donc une grande satisfaction que de voir l’une de nos solutions être acceptée par Christine Bouquin lors de la réunion publique qu’elle a organisée en présence des parents d’élèves ce 21 janvier 2020. Des préfabriqués de très bonne qualité seront installés dans le périmètre du collège, afin de permettre d’avoir des salles supplémentaires le temps de trouver une solution plus durable et la sectorisation sera maintenu pour les familles désireuses de scolariser leurs enfants à Voujeaucourt.

Toutefois, si l’on peut se congratuler d’avoir vu notre solution acceptée après des mois de travail et de concertation avec les parents, nous pouvons parallèlement faire trois constats. Le premier, c’est que le manque de place dans les collèges de l’agglomération de Montbéliard est une évidence pour tout le monde et la Présidente du département semble ouverte à l’idée d’étudier la construction d’un nouveau collège pour alléger les effectifs de Lou Blazer (Montbéliard) et de Jean Bauhin (Audincourt). C’est Bien entendu une idée qui est réfléchie depuis quelques temps et qui pourrait être accompagnée par l’équipe municipale conduite par Marie-Noëlle Biguinet, laquelle a toujours dénoncé la suppression du collège Brossolette pour ne faire qu’un collège unique anticipant, depuis des années, les problèmes qui allaient survenir. Le second, c’est que la Présidente du Département a dû reprendre ce dossier en propre, faisant comprendre lors de la réunion publique que Mme Chavey aurait menti par omission en ne lui faisant pas remonter les informations rapportées par les parents d’élèves, qu’elle découvrait alors in-situ ! Enfin, qu’il aurait été préférable d’être entendu dès que nous avons fait remonter les problèmes, pour ne pas avoir à travailler dans l’urgence et dans un contexte de campagne municipale. Cela aurait évité à certains élus, comme Denis Sommer, qui jadis militaient pour le collège unique à la Petite Hollande, d’avoir à rétropédaler en nous sortant du chapeau, au lendemain de la réunion publique, l’idée de la construction d’un nouveau collège entre Montbéliard, Sochaux et Grand-Charmont. Choix opportuniste et emplacement hors sujet, balancé à la hussarde comme à son habitude, seulement pour avoir à sauver celle qu’il voudrait nommer 1ère adjointe. En termes de réflexion, de hauteur de vue et de démocratie participative… On a déjà vu beaucoup mieux !“.