Une maman recherche de l’assistance auprès de son enfant autiste près de Montbéliard

Christelle et Tom (photo Facebook Chris TL Blaise)

Tom a 11 ans, habite près de Montbéliard et Héricourt. Christelle, sa maman, explique : “J’ai eu mes premières inquiétudes à ses 2 ans puisqu’il ne parlait pas et jouait souvent tout seul. Mais aussi du fait qu’il longeait le mur, ne répondait pas à l’appel de son prénom, ne comprenait pas les consignes, avait beaucoup de gestes stéréotypés. Tout était source de frustrations et ainsi de crises, il se roulait par terre, jetait les objets… Après de multiples rendez-vous, et sans jamais baisser les bras, mes soupçons se sont révélés justes : Tom est autiste. J’ai eu un diagnostic sans appel de la directrice de l’association AEVE, dont je dépends, alors que j‘étais enceinte de ma fille Lilou. Ce jour-là, le 3 mai 2011, reste pour moi teinté de détresse et de soulagement : détresse de la confirmation que Tom était autiste, alors que les professionnels qui l’accompagnaient à l’époque ne m’avaient rien dit… détresse de comprendre que ma vie serait alors basée sur des soins, des démarches constantes…“.

Le soulagement de la maman de Tom était de pouvoir enfin l’aider via une méthode de stimulation par le jeu, dite méthode des 3i (intensif, individuel et interactif) : “Pour faire court, l’enfant est stimulé par des séances quotidiennes de jeu à domicile à l’aide de bénévoles. J’ai mis en place la méthode à mon domicile le en septembre 2011, Tom avait presque 4 ans. Tom parle de mieux en mieux en français et se débrouille bien mieux que moi en anglais. Tom lit, écrit, compte en français et en anglais. Tom commente et argumente ce qu’il fait, ce qu’il vit, me dit là où il veut aller, s’exprime sur ses émotions et les évènements passés. Tom aime sortir et voir du monde. Tom aime faire le pitre, chahuter avec moi ou sa sœur. Tom joue avec sa petite sœur, la meilleure des thérapeutes. Tom est provocateur, jette de l’eau par les fenêtres, arrose les bénévoles, Tom devient grossier et attend la réprimande. Je ne passe plus jamais inaperçue aux caisses des magasins ou au parc“, explique Christelle.

A ses côtés, ce sont 40 bénévoles fixes qui se relaient tous les 15 jours, “ce sont des conjoints de bénévoles, qui acceptent que leur moitié parte du foyer et se rendent disponibles pour venir chez moi, c’est une psychologue qui joue avec Tom, coache les bénévoles et réadapte la méthode en fonction de sa progression, c’est une maitresse qui vient une heure par jour, 5 jours par semaine, la moitié des vacances scolaires et les jours fériés, c’est une orthophoniste qui assure deux séances par semaine en libéral, c’est un psychomotricien qui assure une séance par semaine en libéral, ce sont des amis proches et des membres de ma famille qui sont là pour huiler tout ça, ouvrir leurs portes avec plaisir, m’écouter, me réconforter dans les moments de doutes et de fatigue, garder Tom et Lilou et s’émerveiller des nouvelles prouesses“, une véritable armée pour Tom.

Outre des recherches de bénévoles permanentes, Christelle recherche une gardienne suite à l’indisponibilité de l’actuelle en urgence : “Je recherche pour Tom, enfant avec autisme verbal de 11 ans, une garde à domicile durant mes heures de travail et notamment les lundis de 12h30 à 19h00 et les mardis de 8h00 à 12h30 à compter de septembre 2019“. L’emploi consiste à contribuer à l’éveil de Tom et le stimuler lors de la réalisation de ses activités en dehors des temps de séance de jeu.

infos > tom.methode3i@gmail.com ou offre sur publication Facebook