Alexandre Gauthier : pas de démagogie, mais du pouvoir d’achat aux Montbéliardais

Alexandre Gauthier, Adjoint aux Sports et aux Affaires scolaires de Montbéliard (photo Facebook Alexandre Gauthier)

Alexandre Gauthier, Adjoint aux sports et aux affaires scolaires de Montbéliard, réagit aux propos d’Eric Lançon (notre info du 13/03/2019) suite aux annonces de baisses de tarifs de services de la Ville de Montbéliard sur la restauration scolaire et l’accueil périscolaire (notre info du 13/03/2019) et du parking (notre info du 13/03/2019) :

C’est donc en nous traitant de «démagos», parce que nous engageons des mesures en faveur du pouvoir d’achat, qu’Éric Lançon se lance dans la prochaine campagne des municipales ? Si on n’en attendait pas moins de l’héritier de Jacques Hélias, qui nous a habitué à être pour ce qui est contre et contre ce qui est pour, je tiens à apporter certaines réponses à ses propos. En effet, si depuis maintenant 5 ans nous nous efforçons d’avoir une gestion budgétaire rigoureuse qui nous a amené à faire des arbitrages forts, c’est pour ne pas avoir à augmenter les impôts, comme dans une commune proche qui l’a fait à hauteur de 30% et qu’il citait souvent comme référence de comparaison. Car derrière les dépenses publiques de la ville, c’est l’argent des contribuables Montbéliardais que nous gérons. A ce propos, la première mesure que nous avons prise et qu’il trouvait déjà démagogique était la baisse conséquente des indemnités d’élus.

Et c’est justement parce que nous avons été capable de faire des choix budgétaires que certains jugeaient impossibles ou impensables, que nous avons pu revenir à une situation beaucoup plus saine qu’elle ne l’était lorsqu’il était dans l’ancienne majorité et ainsi proposer aux montbéliardais ces fameuses baisses de 10% sur certains tarifs de première nécessité, ainsi que la gratuité d’une heure pour les parkings, mesure jamais prise auparavant. Aussi puisqu’il semble sensible à la question des tarifs dans du périscolaire qui lui semblent les plus chers de l’agglomération, là aussi je souhaite lui rappeler qu’après la baisse de 10% , notre tarif plancher pour la restauration par exemple, sera de 1,89 €/jour/enfant contre 2,00 € à Valentigney, 2,18 € à Audincourt, 4,25 € à Seloncourt et notre tarif plafond de 6,57 €/jour/enfant contre 8,62 à Audincourt, 6,65 à Valentigney et 8,09 à Seloncourt.

Quand on se lance dans une campagne municipale à court d’arguments et de propositions fortes il ne reste que la possibilité d’accuser la majorité en place de démagogie et la frustration de ne pas l’avoir fait avant“.