Les supporters du FC Sochaux-Montbéliard estiment le club en danger

Dans les presque 90 ans d’existence du FC Sochaux-Montbéliard, c’est une première, les 7 clubs de supporters ont signé une motion de défiance à l’encontre du propriétaire, le chinois Ledus actionnaire principal du club depuis moins d’un an.

“Motion commune des supporters du FC Sochaux-Montbéliard :

Pour la première fois dans la longue histoire de notre club, l’ensemble des groupes de supporters du FC Sochaux-Montbéliard, sans exception, s’est rassemblé pour adopter cette motion commune.

Nous exprimons notre très vive inquiétude quant à la gestion actuelle du FCSM par son nouvel actionnaire Ledus. Nous craignons pour l’avenir de notre club, alors que celui-ci est, par ailleurs confronté, à la pire situation sportive de toute son histoire.

Cette action vise aussi à informer de la situation tous les amoureux du FCSM, le grand public de Bonal, les partenaires et les acteurs politiques locaux qui subventionnent le club et ne peuvent rester indifférents à sa gestion.

Nous n’ignorons pas que les processus de reprise et les changements d’actionnaires sont souvent houleux. Nous sommes reconnaissants à Ledus d’avoir respecté l’identité du club, ses couleurs, son blason, d’avoir conservé le nom d’Auguste Bonal pour le stade, et c’est au nom du désir partagé de « continuer la saga », comme le dit le slogan, que nous rédigeons cette motion.

Notre inquiétude se concentre sur deux points, qui engagent de manière décisive l’avenir de l’institution, et pour lesquels nous espérons obtenir au plus vite des clarifications. Ces clarifications nous paraissent nécessaires aussi bien pour les supporters, que pour tous ceux qui sont engagés avec le club (partenaires, élus, salariés).

Notre premier motif de très vive inquiétude concerne le projet économique et sportif. En la matière règne la plus grande confusion. Faute d’une vision claire de ce que l’actionnaire souhaite pour le FC Sochaux et son développement, la confiance est impossible.

Quels seront les investissements, aussi bien au niveau sportif qu’au niveau des infrastructures ? Qu’est-ce qui dans le club doit être réformé ? Comment le club peut-il subvenir à ses besoins ? Quel sera la place du centre de formation ? Comment le club peut-il espérer retrouver la Ligue 1 ?

Ce projet avait été promis par la direction pour septembre. Il a été repoussé de mois en mois, au point de douter de la volonté de le présenter voire de son existence. Pire, sur la volonté d’investir de Ledus, les informations les plus contradictoires ont été données : s’il nous a été affirmé que le fond de roulement laissé par PSA pour deux ans serait la seule source de financement (France Bleu, 14/12/15), ce que confirme un mercato d’hiver au rabais (l’Est,12/01/16), la récente interview de Wing-Sang Li avance le montant invraisemblable de 100 millions d’euros (l’Equipe, 13/01/16).

La fermeture surprise de la cellule de recrutement, suite au licenciement brutal de son directeur Bernard Maraval, alors même qu’il fallait préparer le mercato d’hiver, sans aucune explication sur la manière dont la cellule pourrait être recréée ou modernisée à l’avenir, participe de cette absence totale de lisibilité du projet Ledus.

Notre second motif de défiance concerne la gouvernance du FCSM. Nous sommes très inquiets du rôle que jouent certains des intermédiaires déclarés de la reprise du FCSM par Ledus. Mounir Jawhar, qui a perdu sa licence d’agent (l’Est, 11/03/15), que Laurent Pernet avait pris soin de maintenir éloigné du club, s’est ainsi vanté publiquement, sur sa page facebook, d’avoir obtenu l’éviction de Bernard Maraval. Michael Gerber, à qui le président de Colmar a associé les qualificatifs de « mythomane et affabulateur », s’était présenté comme représentant de Sochaux sans mandat officiel du club (l’Alsace, 29/10/15). Quelles sont les compétences et les attributions de ces personnes à qui sont confiées des décisions capitales pour la gestion et la structuration du club ? L’absence de projet, de garanties d’investissement, ajoutées à la défiance vis-à-vis de ceux qui prennent dans l’ombre des décisions, nous paraissent présenter les plus grands dangers pour l’avenir du FC Sochaux.

L’engagement initial de Ledus de faire confiance aux personnes en place n’a pas été tenu, avec le départ de Laurent Pernet, puis de Bernard Maraval. Qui sera le prochain sur la liste ?

Nous renouvelons notre confiance aux différents staffs techniques, pour les professionnels comme la formation, ainsi qu’aux personnels qui font vivre au jour le jour le club, et qui ont fait preuve de leur dévouement et de leur attachement à l’institution depuis de longues années.

Nous espérons une réponse rapide de l’actionnaire Ledus pour lever les doutes et les malentendus. Nous serons plus que jamais vigilants et déterminés. Nous envisageons toutes les actions nécessaires si nos inquiétudes ne devaient pas être levées. Le FC Sochaux Montbéliard est notre maison commune. Un club de football n’est rien sans ses supporters.

Signataires :
Supporter Club FCSM
Les Parigots de Sochaux (SC)
Les jeunes & Bleus (SC)
Les Lionnes de Bonal (SC)
Les Crazy Lions (SC)
Les Juralion’s (SC)
La Section Usines Peugeot Sochaux (SC)
Boys 07
Tribune Nord Sochaux
Val70 Sochaux
AllezSochaux.com
LaBandeaBonal.fr
Planète Sochaux.com”